Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Premier feu vert pour la reprise du Groupe Parisot

Pascal Gateaud , , , ,

Publié le

Le projet de reprise du Groupe Parisot, validé par le tribunal de commerce de Vesoul, nécessite encore l’accord du tribunal d’Epinal (Vosges), prévu jeudi.

Premier feu vert pour la reprise du Groupe Parisot
Site Meubles Parisot de Saint-Loup-sur-Semouse (Haute-Saône).
© Traces Ecrites

Le tribunal de commerce de Vesoul a validé mardi 8 avril le projet de reprise déposé en mars par un groupe de cadres du Groupe Parisot, fabricant de meubles, qui emploie environ 2000 salariés.

Sont concernés les sites français de Saint-Loup-sur-Semouse (Haute-Saône), Corbenay (Haute-Saône), Mattaincourt (Vosges) et deux sites de production en Roumanie.

Les repreneurs doivent attendre la décision du tribunal d’Epinal (Vosges), prévue jeudi, concernant la reprise de Parisot-Mattincourt, qui est en redressement judiciaire

Le tribunal de commerce de Vesoul a estimé que le projet "sauvegarde les unités de production et assure le maintien des emplois" du groupe dont le siège social est basé à Saint-Loup-sur-Semouse.

Douze cadres dirigeants et un actionnaire minoritaire, François-Denis Poitrinal, avaient déposé en mars un dossier de reprise de l’ensemble du groupe Parisot devant les tribunaux de commerce de Vesoul et d’Epinal.

L’ensemble du personnel des sites en Haute-Saône (831 salariés) et en Roumanie (environ 1000 salariés) seraient conservés. Le site de Mattaincourt (290 salariés) pourrait perdre une quarantaine de postes.

Le 3 mars, les repreneurs avaient fait état d’un investissement de 12 millions d’euros, dont 2 millions pour le site vosgien dès la première année.

Le groupe Parisot est actuellement détenu à 49% par la famille du fondateur, Jacques Parisot, et à 51% par Windhurst Industries, leader européen de l’aménagement d'intérieur.

Pascal Gateaud

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle