Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Premier acte social tourné vers l'emploi pour le gouvernement Ayrault

Publié le

Les partenaires sociaux et le gouvernement ont lancé ce 29 mai au matin les premières discussions sociales depuis le début de la mandature de François Hollande. L’occasion de préparer la grande conférence sociale prévue avant le 14 juillet à l’Elysée.

Premier acte social tourné vers l'emploi pour le gouvernement Ayrault © Capture TV i-Télé

Les différents leaders des syndicats et du patronat ont défilé toute la journée dans le bureau de Jean-Marc Ayrault, Premier ministre. Pour le gouvernement, le but d’une telle journée était notamment d’établir avec les partenaires sociaux une méthode de concertation "dans la durée".

Le défilé a commencé à 9 heures avec le leader de la CFDT, François Chérèque. Pour lui, le thème qui doit avoir la priorité reste l’emploi. Il a appelé notamment à la "re-création d’une mission interministérielle réunissant ministères, partenaires sociaux et collectivités" à chaque fois qu’une entreprise a des problèmes. Il a estimé aussi que "le dialogue social ne doit pas être un coup de début de quinquennat mais doit être une méthode de travail".

De son côté, le numéro un de la CGT, Bernard Thibault, a apporté avec lui la liste dressée par le syndicat et comprenant 46 entreprises en redressement ou en liquidation, soit près de 45 000 emplois menacés.

La hausse du SMIC en question

Le leader de la CGPME Jean-François Roubaud a estimé que "la hausse du Smic est une mesure dangereuse pour l’emploi et doit être a minima". "Dans la conjoncture que nous connaissons actuellement, tout ça va avoir un coût qui va être très difficile à tenir", a-t-il déclaré en sortant de son entretien avec Jean-Marc Ayrault. Plutôt qu'un coup de pouce au SMIC, l'amélioration du pouvoir d'achat des salariés, qui est essentielle, doit se faire par exemple par des baisses de charges"

Sur ce thème, la CGT et FO demandent une vraie hausse, alors que pour la CFDT le problème est d'abord "qu'il y a trop de salariés au Smic et qui le restent toute leur vie professionnelle".

La présidente du Medef, Laurence Parisot doit être la dernière à être reçue. Elle espère notamment convaincre le gouvernement de mettre la pédale douce sur une hausse du Smic -hantise des PME- et sur un retour de la retraite à 60 ans pour certains salariés.

Le Premier ministre n’est pas seul à avoir assisté à ces discussions. Il était entouré par quatre ministres, Michel Sapin (Travail), Marisol Touraine (Affaires sociales), Arnaud Montebourg (Redressement productif), et Marylise Lebranchu (Fonction publique).

D’autres sujets ont été abordés au cours de ces rencontres, notamment : le décret sur les retraites en préparation pour permettre un départ à 60 ans des salariés ayant commencé à travailler très tôt.

Une réunion préparatoire, regroupant l'ensemble des partenaires sociaux autour du Premier ministre, se tiendra le 5 juin à Matignon.

Copie de Cgt - Liste Entreprises où l'Emploi est menacé 29-05-12

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

29/05/2012 - 17h00 -

Il ne faut plus faire payer le cout du social aux entreprises françaises car on risque de les fragiliser et pour certaines les achever. Il faut faire payer le social à la CHINE en taxant leur produit ! TVA à 50% pour les produits fabriqués en Chine, TVA à 50 % pour les produits fabriqués en Europe de L'Est et TVA à 19.6% pour les produits fabriqués en FRANCE et pays limitrophe (Allemagne, Suisse, Italie, Belgique, Espagne, Angleterre). !!! cherchez pas plus loin c'est la seule solution !
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle