Poweo veut une réforme accélérée de l'électricité en France

par Benjamin Mallet

Partager
Poweo veut une réforme accélérée de l'électricité en France

PARIS (Reuters) - L'entrée en vigueur de la loi sur la nouvelle organisation du marché de l'électricité (Nome) français risque d'être retardée de six mois si le Parlement ne l'adopte pas selon une procédure accélérée, a déclaré à Reuters le directeur général de Poweo, Loïc Capéran.

Poweo souhaite un prix maximum de 34 euros par mégawattheure du nucléaire qu'EDF sera amené à céder à ses concurrents en application de la loi, censée entrer en vigueur début 2011, a aussi indiqué le patron de l'opérateur alternatif d'électricité et de gaz en France, à l'occasion d'un forum sur l'énergie organisé par Reuters mardi à Paris.

EDF a de son côté récemment indiqué qu'il souhaitait un prix plancher de cession de son électricité d'origine nucléaire de 42 euros par mégawattheure, tandis que la Commission de régulation de l'énergie (CRE) évoquait un niveau d'équilibre proche de 37 à 38 euros.

"Dans le cadre d'une procédure accélérée (d'adoption de la loi Nome), on a des chances qu'elle entre en application au 1er janvier 2011 (...). Le pire serait la navette: là, la procédure nous amène gentiment mi-2011 (...). Ce serait vraiment très dommageable pour les nouveaux entrants et pour Poweo en particulier", a déclaré Loïc Capéran.

Patrick Ollier, député UMP et président de la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, a cependant déclaré à Reuters jeudi dernier que la loi entrerait comme prévu en vigueur en janvier 2011 et qu'une procédure d'adoption accélérée du texte ne serait pas nécessaire.

Le premier passage de la loi Nome à l'Assemblée nationale est prévu du 8 au 15 juin.

Le directeur général de Poweo a confirmé que le groupe, majoritairement contrôlé par l'autrichien Verbund, tablait pour 2010 sur une perte opérationnelle comprise entre 20 et 30 millions d'euros en raison notamment du retard de la loi Nome, qui devait à l'origine entrer en application au 1er juillet.

DÉCISION PROCHE POUR TOUL

"Le pôle commerce, malheureusement, sera encore déficitaire du fait du report de la loi sur 2011", a-t-il estimé.

Evoquant les projets de développement des capacités de production de Poweo, son directeur général a confirmé que le groupe comptait lancer le chantier de sa centrale de Toul (Meurthe-et-Moselle) au deuxième trimestre, avec une mise en service prévue pour fin 2012. "Normalement, la décision devrait être prise à la fin de ce mois", a-t-il dit.

Poweo dispose aujourd'hui d'une capacité construite de 505 MW - dont 412 MW en thermique et 93 MW en énergies renouvelables.

Le groupe vise en outre environ 500 mégawatts (MW) de nouvelles capacités dans le cadre du renouvellement des concessions hydroélectriques en France d'une puissance cumulée de 5.300 MW entre 2010 et 2015, a également déclaré Loïc Capéran.

Le parc de clients de Poweo, qui s'établissait à 421.700 sites actifs à fin mars, est attendu à un niveau stable d'environ 400.000 d'ici à la fin 2010, avec un objectif d'amélioration qualitative de sa composition afin d'augmenter les revenus et marges par client tout en réduisant les taux de résiliation et de créances douteuses.

Avec la contribution de Muriel Boselli, édité par Jean-Michel Bélot

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Ingénieur d'études vidéo procédé et réseaux industriels F/H

ORANO - 19/01/2023 - CDI - La Hague

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - Meyreuil

Aménagement de la Bastide Ballon

DATE DE REPONSE 13/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS