Poweo réinvente le prix du gaz avec Statoil

Alors que les tarifs réglementés du gaz vont augmenter au premier juillet, Poweo vient de signer un contrat d’approvisionnement de gaz d’un nouveau genre. Contrairement aux contrats de long terme classiques, ce dernier n’est pas indexé sur les prix du pétrole.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Poweo réinvente le prix du gaz avec Statoil

La compagnie pétrolière norvégienne Statoil et Poweo ont signé un contrat d'une durée de vingt ans pour l'approvisionnement de la centrale à cycle combiné au gaz naturel (CCGN) de 400 MW en projet à Toul, en Lorraine. Concernant la centrale, Powéo doit prendre sa décision finale d'investissement dans les semaines qui viennent : les premières livraisons de gaz sont prévues pour le 1er octobre 2012.

Grande nouveauté, le contrat est construit autour d’indices de marché (prix spot du gaz, électricité, quotas de CO2), ainsi que sur un partage des risques et opportunités entre les parties. « C’est un système de partenariats, d’intérêts parfaitement alignés », précise le responsable trading chez Powéo. « Quand nous allons bien gagner notre vie, le fournisseur gagnera bien sa vie aussi. » Et vice-versa lorsque les marges seront appelées à se réduire.

Une première dans le secteur

Classiquement, le contrat de long terme indexe le prix du gaz sur les produits pétroliers et sur le taux de change euro/dollar : « une tradition d’autant plus actuelle que l’on parle d’une augmentation des prix du gaz », rappelle le responsable trading de l'opérateur français de gaz et d'électricité. « Les contrats classiques permettent une sécurité d’approvisionnement et de volume de demande, mais les intérêts du fournisseur et du client ne sont pas toujours convergents», pose-t-il. En effet, sur les marchés libéralisés, les prix s’écroulent actuellement : les clients tels que GDF Suez pour la France ou Eon pour l’Allemagne ont tout intérêt à renégocier à la baisse leur prix auprès des fournisseurs que sont Gazprom en Russie ou la Sonatrach en Algérie.

Le nouveau type de partenariat industriel dans le secteur que vient de conclure Powéo avec Statoil évite ce phénomène. Et ce, tout en conservant la sécurité d’approvisionnement et de demande via le contrat de long terme. «Statoil a toujours été le producteur et le vendeur de gaz le plus innovant», indique le responsable trading de Powéo. Pompant les ressources gazières de la mer du Nord, le Norvégien a un «accès direct par pipeline sur tous les marchés libéralisés : la Grande-Bretagne d’abord, puis les Belges et les Hollandais. Statoil connaît très bien ces marchés.».

Poweo opère déjà une centrale CCGN de 412 MW à Pont-sur-Sambre. Au delà de la centrale de Toul, l'opérateur projette de développer d'autres centrales CCGN pour une capacité de plus de 1600 MW.

0 Commentaire

Poweo réinvente le prix du gaz avec Statoil

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS