Pousseur Réfractaires licencie 36 salariés dans les Ardennes et en Lorraine

Mise en redressement judiciaire le 18 septembre, la société créée en 1892 a obtenu de poursuivre son activité jusqu'au 18 mars. D'ici là, l'entreprise mettra en place un plan de sauvegarde de l'emploi se soldant par 36 licenciements à Hierges et Liverdun.

Partager
Pousseur Réfractaires licencie 36 salariés dans les Ardennes et en Lorraine

Déjà victime d'un dépôt de bilan en 1985 et confronté depuis un an à une chute brutale de son activité, Pousseur Réfractaires, une PME spécialisée dans les produits réfractaires destinés à la sidérurgie, la verrerie, la fonderie, les cimenteries et l'industrie aluminium, va connaitre une restructuration drastique pour remettre ses finances à flot.

Le plan de sauvegarde de l'emploi présenté le 4 novembre en comité d'entreprise par le PDG, Dominique Leone, a été dévoilé, le 20 novembre, aux juges consulaires par l'administrateur judiciaire, Me Stackler.

Les sites de Liverdun et Revel mis en vente

Ce plan de sauvegarde de l'emploi comprend 36 licenciements :10 à Hierges (Ardennes) et 26, soit la totalité de l'effectif, à Liverdun (Meurthe-et-Moselle) où l'usine en chômage partiel depuis septembre 2013 sera fermée. Par ailleurs cinq cadres du siège ardennais seront reclassés à Brelef (Belgique).

La casse sociale aurait pu être plus douloureuse si le site de Revel (Haute-Garonne, 27 salariés) qui tournait à vide n'avait pas été sauvée par un contrat récemment signé avec l'entreprise Alba et portant sur une commande de 8 500 tonnes de briques à destination du Bahrein. Mais si la briqueterie Fontes a ainsi gagné un an de sursis, elle devra néanmoins trouver un repreneur car Pousseur Réfractaires qui l'avait rachetée en septembre 2013 va vendre les actifs de cette société ainsi que la proche carrière d'argile de Vaudreuille.

Reconnue mondialement pour la qualité de ses produits silico-alumineux, sa bauxite, son andalousite et ses produits à haute teneur en alumine, Pousseur Réfractaires dirigé depuis septembre par Pascal Bombard, recentrera donc ses activités sur son site historique des Ardennes qui emploie 48 salariés, jugé plus moderne et rentable.

Pascal Remy

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé d'Affaires Conformité Machines (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS