Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Pourquoi vous devriez faire comme l'US Navy qui construit ses porte-avions grâce à la réalité augmentée

Julien Bergounhoux ,

Publié le

L'un des plus grands chantiers naval du monde, Newport News Shipbuilding, teste l'utilisation de la réalité augmentée depuis 5 ans. Et c'est un succès. La spin-off AR Index Solutions est née de cette expérience et s'apprête à déployer cette année une première solution en production, à grande échelle. Elle pourrait faire économiser 1 milliard de dollars à l'US Navy pour la construction de son dernier porte-avions nucléaire. Ses dirigeants ont expliqué à L'Usine Digitale pourquoi cette technologie va révolutionner l'industrie, et pourquoi vous devez vous y mettre dès aujourd'hui.

Pourquoi vous devriez faire comme l'US Navy qui construit ses porte-avions grâce à la réalité augmentée © AR Index Solutions

L’industrie, c’est un peu comme l’informatique, ça peut vouloir dire beaucoup de choses. Il y a industrie et industrie. Il y a des fabricants d’ustensiles de cuisine, et il y a le chantier naval Newport News Shipbuilding (NNS), situé en Virginie, qui construit les porte-avions et sous-marins nucléaires de la Marine de guerre des Etats-Unis. Alors quand deux cadres de NNS fondent une spin-off spécialisée dans la réalité augmentée (fin 2015) et parlent de faire économiser un milliard de dollars pour la construction d’un porte-avions nucléaire de nouvelle génération (classe Ford)… On les écoute.

D’autant que Dan Arczynski, CEO d’Index AR Solutions, et Patrick J. Ryan, directeur de l’ingénierie, ne sont pas des jeunes premiers. Dan Arczynski l’admet volontiers lors de sa présentation à la conférence Liveworx 2016 de PTC, en confiant qu’il est sorti de l'école militaire de Westpoint il y a 38 ans. Loin du hype technologique, leur intérêt pour la réalité augmentée est donc motivé par ses résultats : "une réduction des coûts, mais aussi une meilleure sécurité et une diminution des délais."

Et les chiffres font tourner la tête. AR Index Solutions a réalisé 50 projets pilotes jusqu’ici, et s’apprête à déployer son premier projet à échelle industrielle à l’automne. L’un de ces pilotes a porté sur l’inspection des structures temporaires mises en place pour soutenir la structure d’un navire lors de sa construction. Une étape délicate qui prend traditionnellement 36 heures de travail, mais qu’AR Index Solutions a réduite à 90 minutes. 

Lire la suite de l'article sur le site de L'Usine Digitale.

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus