Pourquoi Terrena et Sofiproteol veulent racheter Doux

Trois ans après un dépôt de bilan retentissant, le volailler Doux s’apprête à rechanger de mains. Le groupe coopératif vendéen Terrena, accompagné par la société financière Sofiprotéol (filiale du groupe Avril), vient d’entrer en négociations exclusives pour acquérir la majorité de l’ancien groupe familial breton, sorti du redressement judiciaire le 29 novembre 2013. Terrena ne reprendrait que les parts de l’homme d’affaires Didier Calmels, soit 52,5 %, le reste du capital étant conservé par le groupe saoudien Al Munajem (25 %) et la famille Doux (22,5%). Voici les cinq principales raisons qui expliquent aujourd’hui cette opération. 

Partager
Pourquoi Terrena et Sofiproteol veulent racheter Doux
Sorti du redressement judiciaire en novembre 2013, et boosté par la baisse de l'euro, le groupe Doux attire à nouveau.

Gastronome POURRA RIVALISER AVEC LDC

Gastronome, le pôle volaille de Terrena, va pouvoir s’affirmer en vrai poids lourd coopératif de la volaille. Il sera ainsi capable de rivaliser avec le leader français, le privé LDC et ses marques Loué, Maître Coq, Le Gaulois et Marie. Avec cette opération, Gastronome, déjà deuxième volailler français, devrait grossir de 530 millions d’euros (chiffre d’affaires attendu en 2015), s’ajoutant aux 888 millions d’euros de sa propre activité, se rapprochant des 2,1 milliards d’euros de chiffre d’affaires de la branche volailles de LDC.

Une marque de produits élaborés pour Terrena

Terrena va disposer d’une marque forte en France, Père Dodu. Depuis longtemps, le groupe coopératif cherchait à se renforcer dans les produits élaborés de volailles en grandes surfaces, un marché en pleine expansion, où il était peu présent. Gastronome dispose de la marque Douce France pour les produits frais découpés, Gastronome au rayon surgelés ainsi que Fermiers d’Ancenis et Volailles du Gers pour les volailles label rouge.

des synergies pour son outil industriel

Terrena va renforcer son outil industriel qui compte 13 usines de volailles, avec les cinq sites restructurés et modernisés du groupe Doux. Des synergies pourront être mises en place notamment dans les achats, afin de baisser les coûts de production. Ce qui permettra au groupe de peser davantage face à la distribution.

Une branche export sortie du rouge

En grandes difficultés il y a encore quelques mois, la branche export de Doux, qui pèse 75 % du chiffre d’affaires du groupe, apparait aujourd’hui en bien meilleure santé. La baisse de l'euro face au dollar a permis au groupe de regagner de la compétitivité sur les marchés du Moyen-Orient notamment.

Une excellente opération pour Doux et Didier Calmels

Didier Calmels, spécialisé dans les retournements d’entreprises en difficultés, n’avait jamais caché son souhait de sortir du capital groupe une fois que celui-ci serait restructuré. Il devrait réaliser là une excellente opération financière. Et Doux verra son avenir assuré. Il trouvera en Terrena un excellent partenaire de long terme, prêt à investir dans le redéploiement de sa marque Père Dodu.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Agroalimentaire

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Responsable activités chez Aibus site de St Nazaire F/H

Safran - 20/01/2023 - CDI - Saint-Nazaire

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - ERILIA

Construction de 46 logements collectifs à Morières-les-Avignon (84)

DATE DE REPONSE 28/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS