International

Pourquoi Saft ouvre une usine de batteries au lithium en Chine

, , ,

Publié le

Le spécialiste français des batteries Saft inaugure ce mercredi 30 mars une usine à Zhuhai pour doubler sa capacité de production en Chine. De quoi alimenter sa conquête du marché local des piles au lithium primaires pour les compteurs.  

Pourquoi Saft ouvre une usine de batteries au lithium en Chine
usine SAFT site de Nersac, fabrication de batteries rechargeables de petite taille.
© Salque Jean-Louis KERBAOL Gael

Même dans une Chine ralentie, une croissance à deux chiffres est possible. A condition de gagner des parts de marchés. C'est le cas de Saft, qui inaugure ce mercredi 30 mars une nouvelle usine à Zhuhai, en Chine. Le spécialiste français des batteries ne pouvait agrandir sa précédente usine, construite en 2005 dans la même ville. Il en a donc bâti une autre, quatre fois plus grande avec 12 000 mètres carrés, pour un investissement de 5 millions d'euros. Avec ses quelque 250 salariés, elle produit pour l'essentiel des batteries au lithium primaire (non rechargeables) qui équipent les compteurs d'électricité, d'eau et de gaz ainsi que les boîtiers de télépéage ou encore des robots industriels.

Angel Li, directrice générale de Saft Zhuhai, compte "doubler la production à 60 millions de batteries par an d'ici à la fin 2016". La première usine avait atteint un cumul de 10 millions de batteries produites en 2008 et dépassé les 100 millions fin 2014. Derrière cette accélération, il y a eu certes un marché explosif avec notamment les compteurs d'électricité dits intelligents. Mais pas uniquement. "La qualité de nos batteries, notamment leur fiabilité et leur longue durée de vie, assure un meilleur coût total de possession, même si leur prix d'achat est plus élevé", prévient Ghislain Lescuyer, PDG de Saft. Le groupe se revendique le numéro 1 mondial dans les compteurs. Il tire pratiquement 20% de son chiffre d'affaires de cette activité.

Croissance à deux chiffres malgré le ralentissement

En Chine, les compteurs représentent 80% des débouchés de la production de piles au lithium primaire de l'usine de Zhuhai. "Le ralentissement économique fait que, depuis 2-3 ans, le marché reste stable dans son ensemble, reconnaît Angel Li. Mais nous affichons toujours une croissance à deux chiffres car nous gagnons des parts de marché". La directrice estime que son site détient environ 30% du marché pour les compteurs d'électricité face à des compétiteurs locaux. Les contrats remportés fin 2015 pour un total de 45 millions de batteries pour des compteurs de tout type ont renforcé les positions locales de Saft dans le lithium primaire.

L'usine de Zhuhai, la seule de Saft en Chine, sert aussi de tête de pont du français pour d'autres activités. "Depuis 2008-2009, nous avons développé une équipe d'ingénierie pour le support et l'assemblage de batteries au nickel pour le ferroviaire", explique Angel Li. "L'essentiel de la conception et de la production est réalisé à Bordeaux, précise Ghislain Lescuyer, mais Zhuhai assure de plus en plus d'étapes pour répondre aux demandes de contenu local". En ligne de mire, l'imposant marché ferroviaire local, bien sûr. Mais les constructeurs ferrovaires chinois sont de plus en plus présents à l'export. Après Singapour, la Thaïlande et la Turquie, Saft Zhuahi a ainsi participé l'an dernier à un projet pour les Etat-Unis.

Manuel Moragues

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte