Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Pourquoi Safran doit embaucher 90 personnes pour... un miroir

Olivier James , ,

Publié le

L’une des filiales de Safran est chargée du polissage et du montage du miroir primaire de 39 mètres de diamètre du futur télescope géant ELT. Le groupe va créer 90 emplois hautement qualifiés.

Pourquoi Safran doit embaucher 90 personnes pour... un miroir © safran

C’est le miroir de tous les records. Un diamètre de 39 mètres. Un total de 798 segments, des petits miroirs en vitrocéramique, asphériques et hexagonaux de 1,5 m pointe à pointe. En remportant le contrat de polissage et de montage sur support du miroir primaire du télescope géant ELT (Extremely large Telescope) qui entrera en service en 2024 au Chili, Safran rappelle qu’il n’est pas seulement un motoriste. C’est plus précisément Safran Reosc, filiale de Safran Electronics & Defense, qui a raflé la mise auprès de l’ESO (European Southern Observatory).

"Safran Reosc va créer 90 emplois hautement qualifiés afin de produire jusqu’à un segment par jour, précise le groupe dans un communiqué. 50 de ces emplois seront localisés dans l’établissement de Safran à Poitiers (Vienne), spécialisé dans les équipements optiques et optroniques, qui, à cette occasion, ouvrira un nouveau centre de production dédié à ce projet. De plus, 40 emplois seront créés par Safran Reosc à Saint Pierre-du-Perray (Essonne)".

Un savoir-faire unique

C’est loin d’être une première pour Safran Reosc spécialisé dans le polissage des miroirs haute performance destinés aux satellites, aux télescopes et à l’industrie des semi-conducteurs. Déjà pour l’ELT, l’entreprise a remporté depuis 2015 les segments M2, M3 et M4 alors que le télescope en comprend 5 au total. Safran Reosc avait aussi des miroirs pour le prédécesseur de l’ELT, le Very Large Telescope (VLT), ainsi que les télescopes Gemini, Gran Telescopio de Canarias et James Weeb, et les satellites Météosat, Spot et Hélios.

A l’origine créée en 1937 – puis rachetée par Sagem en 1999 – Safran Reosc possède un savoir-faire assez rare. Le communiqué le souligne. "Chaque segment sera poli jusqu’à présenter des défauts de surface tellement faibles qu’ils seraient en comparaison inférieurs à la hauteur d’une petite coccinelle si chaque segment avait la taille de la France entière". Poétique.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle