L'Usine Campus

Pourquoi Orange, n°1 français de la cybersécurité, se déploie à Lesquin (Hauts-de-France)

Hassan Meddah , ,

Publié le

Orange Cyberdefense a inauguré un centre de cybersécurité près de Lille. A terme, le site emploiera 200 experts, véritable pompiers de la cybersécurité. Grâce à ses partenariats avec les écoles et les universités locales, il y développera également une offre de formation.

Pourquoi Orange, n°1 français de la cybersécurité, se déploie à Lesquin (Hauts-de-France)
Le nouveau pole cybersecurité de Orange à Lesquin (Hauts-de-France)
© @srichard CC Twitter

Epais brouillard, zone en construction encore non cartographiée par le GPS...il n'était pas simple ce 24 janvier dernier de trouver le nouveau centre de cybersécurité de l'opérateur Orange situé à Lesquin, près de Lille. Profitant de la tenue du forum international de la cybersécurité (24 et 25 janvier, Lille), l'opérateur a inauguré son nouveau pôle de sécurité, un bâtiment neuf de deux étages et 1600 m2 de surface. "Le site emploiera 200 experts d'ici fin 2018. Nous voulons nous rapprocher de nos clients", explique Stéphane Richard, patron d'Orange qui avait fait le déplacement dans les Hauts-de-France. Une manière de rappeler que le groupe a fait de la cybersécurité l'une de ses priorités. Avec un effectif de 1200 personnes pour un chiffre d'affaires de 250 millions d'euros, l'opérateur revendique le rôle de n°1 en France des services de cybersécurité avec presque 10% du marché en 2015 et ambitionne de devenir un leader à l'échelle européenne.

Interventions dans les pays limitrophes

Lesquin est une étape pour y parvenir. Le centre regroupe une trentaine d'experts spécialistes "en réponse à incident". Il s'agit des véritables pompiers de la cybersécurité qui ont pour mission de se déplacer en moins de quelques heures chez une entreprise victime d'une cyberattaque. Sur place, ils neutralisent les équipements informatiques infectés, doivent circonscrire l'attaque, étudient ses mécanismes, et surtout refont démarrer l'informatique dans les meilleures conditions de sécurité. Lesquin est positionnée stratégiquement. "A partir de Lesquin, on pourra déplacer nos équipes dans les pays limitrophes: Bénélux, Royaume-Uni...", explique Stéphane Richard.

Le centre bénéficie de la puissance de feu du groupe Orange. Il est directement relié au cyberSOC de Rennes, l'entité qui supervise au niveau national et international tous les équipements de sécurité de l'opérateur. "Au total, nous supervisons 10.000 équipements et nous gérons plus de 21 milliards d'événements informatiques par jour qui surviennent sur les réseaux. Les attaques que nous constatons le plus sont les attaques par saturation et par hameçonnage", explique Michel Van Den Berghe, président d'Orange Cyberdefense.

200 embauches en 2017

Plusieurs facteurs ont contribué à l'installation du pôle dans le Nord. Clairement, ce n'est pas la hauteur des subventions publiques. "Je n'ai rien eu à sortir ni à débourser", a confié Xavier Bertrand, président de la région Hauts de France, présent à l'inauguration. Ce qui a attiré l'opérateur, c'est le vivier d'étudiants suivant un cursus technique potentiellement intéressés aux métiers de la cybersécurité. Le groupe a signé un partenariat avec deux établissements supérieurs voisins : l'IMT de Lille-Douai (ex Telecom Lille), et l'université de Valenciennes. Ainsi Lesquin formera également des experts en cybersécurité. "9 sur 10 des alternants stagiaires sont embauchés à l'issue de la formation", explique-t-on chez Orange. Une recette qui marche. L'an dernier, sur un marché de l'emploi pourtant tendu, Orange Cyberdefense a recruté 180 personnes en CDI, et envisage d'en recruter 200 cette année.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les thèmes de L'Usine Campus


Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte