Pourquoi nous ne pourrons pas copier l'Allemagne

L’Allemagne se retrouve aujourd’hui dans une position privilégiée car elle a cumulé un certain nombre d’avantages compétitifs qui n’ont pas tous à voir avec le coût du travail.

Partager
Pourquoi nous ne pourrons pas copier l'Allemagne

Le président de la République l'a rappelé sans cesse lors de son intervention télévisée dimanche soir : son modèle, c'est l'Allemagne. L'Allemagne qui exporte, l'Allemagne qui maintient son industrie, l'Allemagne qui réforme sa fiscalité, l'Allemagne des salaires modérés, l'Allemagne du dialogue social. Selon Nicolas Sarkozy, il n’y a pas de raison pour que ce qui marche outre-Rhin ne fonctionne pas aussi en France. L'idée est excellente sur le papier... mais sur le papier seulement. Il ne suffit pas de copier-coller le business-modèle allemand pour voir d’un seul coup l’industrie de notre pays rentrer au bercail et nos exportations décoller. Ce qu’oublie de rappeler notre président, c’est que l’Allemagne se retrouve aujourd’hui dans une position privilégiée car elle a cumulé un certain nombre d’avantages compétitifs qui n’ont pas tous à voir avec le coût du travail.

Le premier d’entre eux, c’est la nature de son portfolio industriel. Pour l’exportation, il est nettement mieux orienté que le nôtre. Constitué essentiellement de biens d'équipements (machines-outils Trumpf ou robots Kuka par exemple) et de produits perçus haut-de-gamme (comme c’est le cas pour les BMW, Audi ou Porsche particulièrement prisées en Chine), il ne subit que très peu de pression sur ses prix. Ce qui permet aux industriels allemands de conserver des marges suffisantes pour continuer à innover et investir en Allemagne.

Deuxième élément : les « messe ». Ces salons internationaux, qui se déroulent à Hanovre, Francfort, Berlin ou Munich, sont aussi une spécialité allemande. Dans des domaines comme la machine-outil (EMO), les transports (Innotrans), l’automobile (IAA Francfort), la chimie (Achema) ou l’électronique (IFA Berlin), le monde entier se rend en Allemagne pour dénicher les dernières tendances technologiques du moment. Du coup, ces rendez-vous sont des show-rooms à domicile pour les grands groupes et ETI du pays. C'est un peu comme s'il faisait du commerce à l'international sans bouger de chez eux.

Troisième idée : le faible coût du travail allemand. Sans rentrer dans une bataille de chiffres, il est bon de se rappeler que notre voisin a bénéficié d’une zone low-cost à domicile grâce à l’intégration de l’ancienne RDA. Bien sûr la réunification fut aussi un coût brut pour le pays, mais elle a redonné des marges de manœuvre aux industriels allemands qui se sont tous empressés d’installer des usines dans l’ancienne RDA. BMW, par exemple, produit une partie de ses voitures premium depuis 2005 à Leipzig avec des coûts salariaux inférieurs à ceux de Munich.

Pour toutes ces raisons, copier le modèle allemand en France se révélera non seulement vain mais inefficace. La seule chose dont l’on pourrait s’inspirer en revanche c’est la capacité des allemands à mettre une stratégie industrielle et de s’y tenir. Avant de nous lancer dans des réformes de manière précipitée, notre pays devrait d’abord définir là où il veut arriver. Un tel travail révélerait sans doute que la question du coût du travail n’est pas le levier essentiel sur lequel nous devons nous appuyer pour redresser notre compétitivité.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Architecte produits & systèmes / orienté Cyber-sécurité F/H

Safran - 13/11/2022 - CDI - Les Ulis

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

34 - La Grande-Motte

Fourniture de matériels de balisage en mer

DATE DE REPONSE 10/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS