International

Pourquoi Microsoft va entrer dans le capital de Dell

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Le premier éditeur mondial de logiciel va investir 2 milliards de dollars dans le constructeur informatique texan. Une façon de conforter sa stratégie dans le matériel, au risque d’agacer davantage HP, Acer, Asus et autre Lenovo, intégrateurs de Windows.

Pourquoi Microsoft va entrer dans le capital de Dell © D.R.

Déjà présent dans le capital d’Apple et de Facebook, Microsoft s’offre une participation dans Dell, troisième constructeur informatique mondial. Le géant de Redmond se prépare à débourser 2 milliards de dollars pour prendre environ 8% du capital du constructeur texan. Cet investissement s’inscrit dans une opération financière associant le fond d’investissement Silver Lake et Michael Dell, le PDG-fondateur de Dell. Objectif : sortir Dell de la Bourse afin de lui permettre de mener son repositionnement sur l’univers des entreprises à l’abri des caprices des marchés financiers

Pour Mathieu Poujol, consultant chez Pierre Audoin Consultants, la manœuvre de Microsoft n’est pas une surprise. "Elle correspond à sa stratégie de développement dans le matériel, explique-t-il. La console de jeux Xbox a été un premier pas dans ce sens. Elle a été suivie cette année par le lancement de la tablette Surface. L’entrée dans Dell ne fait que conforter cette stratégie."

Pour Steve Ballmer, PDG de Microsoft, matériel et services constituent en effet les deux piliers de sa nouvelle stratégie "Devices and services". Il l’a rappelé dans sa lettre adressée le 9 octobre 2012 aux salariés, investisseurs, clients et partenaires de l’entreprise. "Nous allons poursuivre la collaboration avec un vaste écosystème de partenaires afin de délivrer un large spectre de PC, tablettes et téléphone sous Windows", détaille-t-il avant de préciser : "Il y aura des fois où nous créerons nous-mêmes des appareils spécifiques pour des objectifs spécifiques, comme nous avons choisi de le faire avec la XBox ou plus récemment avec la Microsoft Surface".

Naguère numéro un mondial de l’informatique, Dell n’a cessé de régresser ces dernières années pour tomber à la troisième place derrière HP et Lenovo. Face à un marché des PC en déclin et le virage du grand public vers les tablettes, il veut éviter le spectre de la "commoditisation" en se repositionnant sur le marché des services et logiciels pour entreprises.

"Microsoft connaît les mêmes problèmes et tente d’aller aussi vers le marché des entreprises où les marges sont confortables", estime Mathieu Poujol. Avec Dell, l’éditeur de logiciel disposerait d’une passerelle d’entrée intéressante en entreprises. D’autant que le marché s’oriente vers une intégration poussée du logiciel avec le matériel. En témoigne le succès des Appliances, ces boîtiers optimisés pour certaines tâches informatiques. "Ils se vendent comme des petits pains", constate l’analyste. Or Dell fait partie des constructeurs qui maîtrisent ce genre de produits aux côtés d’IBM ou de HP. Microsoft se donne ainsi les moyens d’être en mesure de proposer des solutions globales.

Selon Mathieu Poujol, il est possible que Microsoft veuille aussi barrer la route à des prétendants pas à son goût comme Samsung. Mais cette opération n’est pas sans risque pour le géant du logiciel. Après l’introduction en octobre 2012 de sa tablette Surface, elle peut être perçue comme une pierre de plus dans le jardin des autres constructeurs informatiques intégrant Windows. "Certains vont se sentir encore plus isolés que jamais, pronostique-t-il. C’est tout particulièrement le cas du chinois Lenovo, très centré encore sur le matériel et donc démuni dans le logiciel et les services."

Steve Ballmer a dû peser le pour et contre. Mais comme le montre le lancement de Surface, pour changer Microsoft, il prêt à oser et prendre des risques.

Ridha Loukil

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte