L'Usine Nouvelle

L'Usine Santé

Pourquoi les médicaments contre Parkinson sont en rupture de stock

Coralie Lemke ,

Publié le

Un des principaux médicaments contre la maladie de Parkinson, le Sinemet, pourrait être en rupture de stock jusqu’au mois de mars 2019. Le fabricant, MSD France, s'explique sur cette pénurie. 

Pourquoi les médicaments contre Parkinson sont en rupture de stock
Les malades de Parkinson vont devoir faire face à la pénurie de médicaments.
© PIXABAY

Les malades de Parkinson vont passer des mois difficiles. Un des principaux médicaments contre cette maladie, le Sinemet, est en rupture de stock depuis le mois d’août 2018. La situation pourrait durer jusqu’au mois de mars 2019 selon un communiqué de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Alors que le dosage de 250 mg avait déjà disparu des rayons des pharmacies, les autres formes de 100 mg et 200 mg le seront bientôt aussi.

"Nous avons été informés par notre sous-traitant aux Etats-Unis qu’il rencontrait des difficultés de production", explique un porte-parole de MSD France, qui commercialise le médicament. "Une fois au courant du problème, nous avons alerté les autorités de santé dans tous les pays où le Sinemet est distribué mais aussi avec les associations qui s’inquiètent à juste titre."

Bientôt un nouveau sous-traitant

Pour le moment, l’ANSM a mis en place un protocole afin d’orienter les patients vers des alternatives de traitement, comme le Modopar des laboratoires Roche, un médicament similaire, mais pas tout à fait identique. Un changement qui touche 45 000 patients traités par Sinemet, sur les 200 000 personnes souffrant de la maladie de Parkinson en France.

"Nous avons entamé les démarches pour travailler avec un nouveau sous-traitant. Mais la procédure n’est pas immédiate, puisqu’il faut d’abord répondre à plusieurs exigences. Voilà pourquoi le délai est fixé à mars 2019", explique-t-on du côté de MSD France.
"Il est intolérable que les malades de Parkinson subissent mois après mois des ruptures de leur traitements", déplore l’association France Parkinson dans un communiqué, qui rappelle que ces traitements sont inscrits à la "liste des médicaments à intérêt thérapeutique majeur."

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

21/09/2019 - 18h06 -

Il n'existe pas de médicaments contre la maladie de Parkinson. Il existe des médicaments qui devraient ralentir les effets de la maladie mais ils ne sont pas contre la maladie. Il n'y a à ce jour aucun médicament qui guérit. Donc... lorsqu'on écrit un article, il faut faire attention et connaître le sujet ou apprendre à le connaître dans sa profondeur. Ces neurologues qui disent comme s'ils avaient toujours raison alors qu'ils sont incapables de se rendre compte de l'enfer dans lequel ces malades vivent... en leur donnant des médicaments avec des effets secondaires terribles...
Répondre au commentaire
Nom profil

28/09/2018 - 16h26 -

Il est vrai que les malades de Parkinson n’ont déjà pas assez de problèmes pour leur en rajouter !!!’ Suis dégoûtée en lisant cet article.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte