L'Usine Agro

Pourquoi le volet agricole du "green deal" inquiète les industriels et agriculteurs ?

Adeline Haverland , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Dévoilé le 20 mai, le volet agricole du "pacte vert" européen prévoit une réduction de l'utilisation des pesticides, des intrants chimiques, une augmentation des terres consacrées à la culture bio et l'obligation d'un étiquetage nutritionnel. Des mesures qui ne suscitent pas l'enthousiasme des professionnels du secteur.

Pourquoi le volet agricole du green deal inquiète les industriels et agriculteurs
La Commission entend réduire de 50% l'utilisation des pesticides dans l'Union Européenne d'ici à 2030.
© Pixabay

Moins de pesticides, moins d'engrais chimique, plus de bio et plus d'informations. Le volet agricole du "green deal", annoncé le 20 mai dernier par la Commission européenne est ambitieux. Dans un document de 23 pages, elle détaille sa stratégie pour"rendre les systèmes alimentaires équitables, sains et respectueux de l'environnement."  

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte