Pourquoi le succès de la fusée réutilisable de SpaceX met la pression sur l’Europe spatiale

Un exploit. SpaceX a réussi à récupérer le premier étage de son lanceur en le faisant réatterrir sur une barge flottant sur l’océan Atlantique. Concentré sur le développement d’Ariane 6, lanceur non réutilisable, l’Europe spatiale reste sans riposte.


Décollage de la fusée SpaceX vers l'ISS le 8 avril - Crédits SpaceX

La démonstration vaut avertissement pour l’industrie spatiale européenne. Vendredi 8 avril, Space X a réussi à poser le premier étage de son lanceur Falcon 9 sur une barge en plein Océan Atlantique. La société californienne avait déjà réussi un exploit comparable en faisant revenir son lanceur sur le sol de la Floride en décembre dernier.

En novembre dernier, Blue Origin, la société spatiale dirigée et financée par Jeff Bezos, le fondateur d'Amazon, avait également réussi à récupérer son lanceur, le "New Shepard". Avec ce type de fusée, Jeff Bezos veut développer le marché du tourisme spatial.

Diminuer les coûts

Ces nouveaux entrants développent des méthodes de conception et d’organisation industrielle venues de la Silicon Valley et de l’Internet. Chacun de leur succès bouscule la vieille industrie spatiale européenne. Leur ambition : grâce à la réutilisation, il s’agit de diminuer drastiquement les coûts des lanceurs. Elon Musk, le fondateur de SpaceX, se plait à faire le parallèle avec d’autres industries : l’aéronautique n’aurait jamais décollé si les compagnies aériennes avaient jeté leurs avions après un seul vol, aime-t-il a rappeler !

L’Europe reste pour l’instant sans réponse. Elle a une fusée de retard. Elle consacre l’essentiel de son effort à la conception et à la production d’Ariane 6. Un défi industriel ambitieux puisqu’il s’agit de diviser ses coûts de production par deux ! Si le calendrier est respecté, Ariane 6 ne volera qu’en 2020… mais ne sera pas réutilisable.

Le Vieux Continent s’est réveillé tardivement. Airbus Safran Launchers, le maitre d'œuvre de la fusée Ariane, travaille sur ce concept avec la fusée Adeline mais ne bénéficie pas de financement significatif. En France, Le Centre national d'études spatiales (CNES) planche également sur le sujet avec son projet Prométhée, qui vise à produire un moteur réutilisable de nouvelle génération deux fois moins cher que les moteurs actuels. Les équipes démarrent toutefois quasiment de zéro.

Equation économique

Dépourvue des moyens de riposter rapidement, la communauté spatiale européenne se console en affirmant que SpaceX n’a aujourd’hui réalisé que la moitié du travail.

Faire revenir l’étage principal d’une fusée est une chose, le faire redécoller à un coût compétitif en est une autre. Lors de son aller-retour, la motorisation est fortement éprouvée. Des tests et des opérations de réparation ou des remplacements de sous-ensembles peuvent être nécessaires et parfois très coûteux.

Les navettes spatiales américaines mises en place au début des années 80, et qui revenaient sur Terre, avaient finalement coûté très cher à la Nasa malgré leur capacité à retourner dans l’espace. Réutiliser le même lanceur implique de ne plus bénéficier des effets de la production en série, atout sur lequel mise également SpaceX pour réduire ses coûts. L’équation économique de la fusée réutilisable reste toujours à démontrer.

Si Space X venait à la résoudre afin de proposer aux clients d’Arianespace des lancements à prix cassés, l’Europe se retrouverait sans capacité immédiate de réagir...

Hassan Meddah

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

Nouveau

L'auteur Tom Connan a publié son deuxième roman «Pollution», un récit où se croisent les questions d'écologie, d'environnement, du numérique et du...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Lille

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

07 - Joyeuse

Installation et maintenance de vidéoprotection sur la ville

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS