Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Pourquoi le groupe PSA met le paquet sur le véhicule d’occasion

Julie Thoin-Bousquié , ,

Publié le

Le constructeur automobile voit dans les véhicules d'occasion un moyen d’accompagner son expansion à l’international.

Pourquoi le groupe PSA met le paquet sur le véhicule d’occasion
Le groupe PSA veut développer son activité sur le véhicule d'occasion en Chine.
© Patrick Déniel

Une "terre de conquête". C’est ainsi que le groupe PSA a décrit mercredi 12 septembre le marché du véhicule d’occasion, lors d’une conférence organisée à Paris. Depuis l’annonce du plan stratégique "Push to pass" en 2016, le constructeur voit dans l’occasion "une solution pour aller chercher de nouveaux clients et élargir sa base", résume Marc Lechantre, le directeur de l’unité créée spécialement en 2016 pour appréhender ce marché.

Objectif pour PSA? Devenir un opérateur multi-marques présent sur tous les canaux (C2C, B2B ou encore C2B) et parvenir, d’ici 2021, à 800 000 ventes, pour un profit multiplié par quatre dans le véhicule d’occasion. Pour l’année dernière, le groupe estime ses ventes de véhicules d’occasion à 480 000 unités, et vise une progression à environ 600 000 en 2018. Une montée en puissance rendue notamment possible par l’intégration des résultats de la nouvelle marque Opel-Vauxhall.

Accélérer à l’international

Pour se déployer sur le véhicule d’occasion, le groupe multiplie depuis deux ans les prises de participation et partenariats avec les start-ups, qui ont pris d’assaut ce marché. Fin 2016, le fabricant des Peugeot, Citroën, et autres DS et Opel, a réalisé un investissement majoritaire dans un des poids-lourds du secteur, la plateforme Aramisauto.com. Née en 2001, l’entreprise précise sur son site disposer d’une base de 170 000 clients, et de 29 agences réparties dans toutes la France.

Début 2017, PSA a également pris une participation minoritaire dans Autobiz, spécialiste de la cotation des véhicules d'occasion. Sans oublier les start-ups étrangères (via Aramisauto.com pour certaines) telles que l’espagnole Clicars, la brésilienne Auto Avaliar et en mai dernier, la jeune entreprise belge Cardoen. Non sans raison: "Le véhicule d’occasion est un moyen d’accompagner, voire d’anticiper l’internationalisation du groupe PSA au global", justifie Marc Lechantre, ex-directeur stratégie et planification corporate du groupe au Lion. Une vraie mission pour PSA, alors que le groupe reste encore très centré sur le marché européen, et d’autant avec l’acquisition de l’Allemand Opel.

Cap sur la Chine

Pour l’heure, de 5 à 7% des ventes de véhicules d’occasion de PSA s'effectuent à l’international. A terme, le groupe espère faire grimper cette proportion à un quart. Le constructeur mise pour y parvenir sur le potentiel du marché brésilien, troisième plus gros dans l’occasion, avec 10 millions de véhicules… Juste derrière la Chine, l’autre "terre de conquête" de la business unit dirigée par Marc Lechantre. Un pays compliqué pour le groupe, qui a enregistré dans le neuf une forte chute des ventes au cours des derniers mois, à défaut d’avoir été en mesure d’adapter sa gamme à la demande chinoise. 

Mais Marc Lechantre reste confiant sur la capacité de son unité à capter une partie du marché chinois dans l’occasion, qui devrait "doubler d’ici à 2021 à presque 25 millions de véhicules". PSA pourrait d’ailleurs annoncer une opération dans le pays, à l’image de celle réalisée au Brésil.

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

13/09/2018 - 00h06 -

A ce jours PSA ne fournit pas de. Pièce sur des véhicules vieillissent c dur pour des véhicules bien entretenu à quand une loi pour les oblige à arrêter obsolescence prévu de véhicules on est pas des vaches à lait
Répondre au commentaire
Nom profil

12/09/2018 - 18h50 -

Pour se faire arnaquer en France,achetez une occasion Peugeot sous garantie Premium, pardon garantie rien du tout ...
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle