L'Usine Agro

Pourquoi le début de la campagne commerciale céréalière est si atypique

Franck Stassi , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

La place grandissante prise par la Chine dans les achats de blé tendre et d’orge auprès de la France caractérise le début de la campagne commerciale céréalière. Les disponibilités sont, elles, en net recul.

Pourquoi le début de la campagne commerciale céréalière est si atypique
L'orge pâtit également des difficultés rencontrées par les brasseurs.
© Boortmalt

Début de campagne atypique pour la filière céréalière française, avec des disponibilités restreintes en raison d’une faible moisson (la quatrième plus faible récolte depuis 2000). Mais également par la répartition des destinations :

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte