Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Pourquoi le commerce extérieur du Maroc patine

, , , ,

Publié le

Document Malgré ses efforts, le Maroc reste confronté à un très lourd déficit de sa balance commerciale alors que ses parts de marché mondiales stagnent depuis une bonne douzaine d'années. Le diagnostic et quelques solutions, selon une étude du ministère marocain de l'économie.

Pourquoi le commerce extérieur du Maroc patine
Vue sur Casanearshore, une plateforme intégrée, un des élément centraux du plan Émergence
© invest.gov.ma

Un déficit commercial record de 199 milliards de dirhams (17,9 milliards d'euros), un taux de couverture des importations par les exportations très faible (48%), une part de marché au niveau mondial qui n'en finit pas de stagner entre 2000 et 2012 aux environs de 0,11%… les performances à l'export de l'économie marocaine ont de quoi inquiéter. Et ce, en dépit de l'installation croissante ces dernières années d'investisseurs internationaux dans les zones franches d'exportations comme Renault à Tanger ou bientôt Bombardier à Casablanca.

L'étude que publie la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) du ministère de l'économie et des finances marocain tente d'apporter des réponses à cette épineuse question : pourquoi le commerce extérieur du royaume chérifien patine toujours autant? (lire l'étude complète ci-dessous). 

Le Maroc a engagé depuis un décennie un certain nombre de réformes avec la signature d'accords de libre-échange et la promotion de son commerce extérieur à travers l'adoption du code du commerce, l'amélioration de l'environnement des affaires, l'adoption des plans Maroc Export Plus ou Émergence…

Mais même si une bonne part du déséquilibre extérieur s'explique par la facture énergétique, et en dépit de la manne (fluctuante) des phosphates, les résultats commerciaux du Maroc restent bien en dessous des attentes et génèrent tous les ans d'importants besoins de financements extérieurs.

Cette étude publiée le 16 mai, s'interroge sans concession sur les raisons de cette sous-performance et tente de proposer des pistes susceptibles de redorer le blason de la compétitivité du commerce extérieur du royaume.

Le Maroc affirme l'étude "n'arrive pas encore à atteindre le niveau adéquat pour affronter la concurrence, en raison de la persistance de plusieurs handicaps structurels." Parmi ces handicaps le ministère de l'économie cite notamment :

- l’inertie de l’offre exportatrice nationale,

- la trop forte concentration sur quelques produits et sur quelques marchés, notamment l'Europe (France, Espagne...)

- la prédominance des produits à basse technologie et à forte intensité de ressources naturelles et de main-d'œuvre,

- la faible qualification et le niveau de scolarisation des salariés marocains

- la faible productivité comparativement à des pays concurrents, particulièrement asiatiques.

Relever ces défis nécessite selon cette étude l’association des efforts de tous les acteurs socio-économiques pour développer une économie performante et compétitive.

Elle propose des pistes pour mettre en place les conditions propices à l’amélioration des performances des exportations grâce notamment à :

- la stabilité du cadre macro-économique,

- l'approfondissement des réformes structurelles et institutionnelles

- le développement du capital humain et de la formation

- la modernisation de l'administration avec un interlocuteur souple, efficace et performant,

- l'amélioration de l’environnement de l’entreprise (facilité à faire des affaires...)

- la promotion de la recherche scientifique.

Vous avez dit travaux d'Hercule ? 

 
Nasser Djama
 
Découvrez ci-dessous le contenu intégral de l'étude

Compétitivité des exportations marocaines

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle