Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Pourquoi la renaissance de l'Alpine 110 est déjà un succès

Aurélie M'Bida ,

Publié le

Premier lancement d'un nouveau modèle depuis 20 ans, l'A110 Première Edition symbolise la résurrection de la marque Alpine. Les près de 2000 exemplaires de la série limitée se sont écoulés en quelques jours, tandis qu'une version de série est prévue "sous peu".

Pourquoi la renaissance de l'Alpine 110 est déjà un succès
Essais Presse de l'Apine A110 dans la région d'Aix-en-Provence.
© Alpine/ Groupe Renault

Etalés sur une longue semaine à partir du 29 novembre dernier, les premiers essais à destination de la presse internationale de la nouvelle Alpine A110 se sont révélés, unanimement, convaincants. Le coupé sport (de luxe) de la mythique marque française Alpine (groupe Renault) avait signé son grand retour au dernier salon de Genève. Proposé au prix de 58500 euros, le constructeur a depuis discrètement enregistré les commandes de ce modèle "Première édition" dont plus aucun véhicule n'est disponible. Dès l'ouverture des réservations au mois de juin, les quelque 1955 exemplaires de cette édition limitée se sont envolés en cinq jours, rappelle le constructeur basé à Dieppe (Normandie).

Proche de sa "glorieuse aînée"

Cinquante exemplaires du bolide bleu propulsé par un moteur 4 cylindres turbo essence de 1,8 litre, et 252 chevaux ont été fabriqués pour les essais. Ils se sont déroulés sur circuit dans le sud de la France dans la région d'Aix-en-Provence, puis sur un tracé routier, et les avis sont plutôt concordants. "L'expérience de conduite que propose cette nouvelle A110 est du genre captivante", pour le Point Auto. Et d'ajouter: "il suffit de braquer pour que l'A110 s'inscrive idéalement dans la trajectoire voulue, puis, éventuellement, de surbraquer pour qu'elle adopte progressivement une attitude de survirage facilement maîtrisable que n'aurait pas renié sa glorieuse aînée". Une référence au glorieux roadster des années 1960 et 1970 que l'on retrouve également du côté du site Motorlegend pour qui, "les références à la Berlinette des années 60 et 70 sont flagrantes, et pourtant, les stylistes ne sont pas tombés dans le piège d'un néo-rétro caricatural".  "Cette nouvelle Alpine est une réussite quasi totale ! Saluons avant tout le formidable travail réalisé au niveau du châssis, dont l'équilibre parfait assure une prise en mains facile, même pour le « pilote » occasionnel", conclue l'article.

Disponible en fin d'année…mais plus chère que le Cayman

Pour la presse étrangère, les essais la semaine dernière ont conduit à attribuer la note de cinq étoiles, à cette série limitée qui sera disponible à la fin de l'année et dont une version de série "suivra sous peu", selon la griffe au "A fléché" créée en 1955. "Avec l'Alpine, la surprise est que tout se passe si progressivement que vous avez le temps de décider quoi faire ensuite; corriger la trajectoire ou mettre les gaz et rendre les choses encore plus excitantes", raconte le Britannique Sunday Times. "L'Alpine A110 dévoile le plaisir que vous pouvez obtenir à la conduite", clame les Espagnols de Car and Driver.

"C'est un immense privilège de relancer une marque qui inspire tant de passion, mais c'est aussi une énorme responsabilité", assure Michael van der Sande, DG Alpine, cité dans un communiqué. Pour présenter le véhicule grand concurrent du Porsche Cayman (moins cher; 55040 euros) ou encore de la Lotus Elise Sprint, dont le prix catalogue est affiché à 56780 euros.

[Vidéo] Les essais presse de l'Alpine A110 "Berlinette"

 

 

Réagir à cet article

4 commentaires

Nom profil

14/01/2018 - 02h11 -

Le modèle de série n'a pas les bols alu...Pas de réglages de sièges, +30kg pour cela, pas de réservoir ... Bref le modèle de série pèsera nettement plus lourd De face , on dirait une Subaru BRZ, dans le même genre donc de coupé pas terrible ...et c'est deux fois plus cher. @Etieve: ne remercie pas Ghosn, il a été contre ce projet tous le temps..
Répondre au commentaire
Nom profil

18/12/2017 - 07h55 -

Belle auto mais on ne remplacera pas un mythe
Répondre au commentaire
Nom profil

17/12/2017 - 22h40 -

L'Alpine est moins chère que la Porsche Cayman à équipement équivalent. L'Alpine dispose d'une boîte EDC, de la climatisation,.... de série. Elle est plus légère et donc plus agile que la Porsche Cayman : un écart de masse de 20% environ à l'avantage de la française
Répondre au commentaire
Nom profil

13/12/2017 - 09h54 -

Bien trop lisse pour prendre la place de sa grande sœur et l'arrière est plutôt raté !
Répondre au commentaire
Nom profil

27/12/2017 - 18h48 -

effectivement c'est un arrière Audi
Répondre au commentaire
Nom profil

27/12/2017 - 19h51 -

Pessimisme et sinistrose ambiants, maux bien de chez nous! A savoir ce sont les postures qui s'apparentent aux loosers. Enfin une belle réalisation de chez nous pour une France gagneuse. Merci Renault et son pdg avec son salaire =12 000 fois le smic
Répondre au commentaire
Lire la suite

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus