Quotidien des Usines

Pourquoi la production de scooters Peugeot Motocycles est à l’arrêt dans le Doubs

, , , ,

Publié le

Depuis vendredi 26 octobre, l’usine de scooters Peugeot Motocycles de Mandeure, dans le Doubs, est à l’arrêt et le restera jusqu’à la fin de l’année 2018. Avant que n'interviennent des suppressions de postes puis un ambitieux plan de relance.

Pourquoi la production de scooters Peugeot Motocycles est à l’arrêt dans le Doubs
D'ici 2020, l’usine Peugeot Motocycles implantée dans le Doubs devrait être en charge de la production du nouveau modèle Metropolis.
© Peugeot Scooters

Les jours non-chômés de l’usine Peugeot Motocycles de Mandeure, dans le Doubs, se comptent sur les doigts des deux mains. Sur les deux prochains mois, l’usine prévoit cinq semaines de chômage technique à compter de vendredi 26 octobre. La direction annonce seulement trois jours de travail pour novembre et six jours pour décembre.

"Ce n’est pas une surprise, indique-t-on du côté de la direction. Nous l’avions prévu dès le début de l’année." Les principales raisons

de ce chômage partiel ? "Des problèmes d’approvisionnement et des réductions de stocks", répond-elle. Toutefois, pour faire en sorte de réduire le nombre de jours chômés, la direction a souhaité mettre en place des actions de formation. Cette période de chômage technique inquiète les syndicats quant à l’avenir du site. La direction ne s’en cache d’ailleurs pas, dès le premier trimestre 2019, 90 postes seront supprimés.

Un plan de relance ambitieux

Le 5 juillet dernier, l’entreprise spécialisée dans la fabrication de scooters avait annoncé un projet de relance de ses activités industrielles et commerciales, le plan “Performance 2020”. Au programme, "une refonte profonde et globale de son organisation et de son modèle de croissance". En effet, depuis 2015, l’entreprise a généré d’importantes pertes, de l’ordre de 70 millions d’euros cumulés.

Pour se refaire, la marque au Lion mise beaucoup sur ses sept nouveaux produits de rupture, qui devraient être lancés d’ici 2020. "Nous voulons faire de Mandeure un centre d’excellence en ingénierie et un site de production de scooters haut-de-gamme", confie la direction. L’usine Peugeot Motocycles implantée dans le Doubs devrait d’ailleurs être en charge de la production du nouveau modèle Metropolis et de sa version électrique E-Metropolis, présentés au dernier Mondial de l’Auto, à Paris.

"La réalité de Peugeot Motocyles, c’est 85 % de production en Chine et pour Mandeure du chômage à outrance, des suppressions d’emplois et des véhicules vieillissants", a récemment commenté la CFDT dans un communiqué. En effet, la plus ancienne marque de deux-roues motorisés au monde est aujourd’hui détenue à 51 % pour le groupe Mahindra et à 49 % par le groupe PSA. Après son site de Mandeure, le second site de production est situé à Ji-Nan, en Chine.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte