Pourquoi la justice américaine poursuit un ex-ingénieur des voitures autonomes de Google

Le département américain de la Justice lance des poursuites pénales à l'encontre d'un ancien ingénieur de Google, accusé d'avoir dérobé des secrets industriels avant de rejoindre Uber Technologies.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pourquoi la justice américaine poursuit un ex-ingénieur des voitures autonomes de Google
Le département américain de la Justice accuse un ancien ingénieur de Waymo, la filiale de Google. /Photo prise le 27 août 2019/REUTERS/Stephen Lam

Le département américain de la Justice a engagé le 27 août des poursuites pénales à l'encontre d'un ancien ingénieur de Google, Anthony Levandowski, 33 ans.

Parmi les pionniers de la technologie des voitures autonomes. Il est accusé d'avoir dérobé des données fin 2015 et début 2016, alors qu'il travaillait pour Waymo, la filiale de voitures autonomes d'Alphabet, la maison mère de Google.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

A LIRE AUSSI

Querelle entre Waymo et Uber

Il avait quitté Waymo début 2016 avant de prendre la direction du projet de voitures autonomes d'Uber, qui l'a licencié depuis.

A LIRE AUSSI

Les accusations qui lui sont faites sont similaires à celles formulées l'an dernier par Waymo à l'encontre d'Uber. Les deux parties avaient alors trouvé un accord à l'amiable.

Anthony Levandowski risque jusqu'à plusieurs années de prison s'il est reconnu coupable. Il n'a rien volé et prouvera son innocence lors du procès à venir, ont déclaré ses avocats.

avec Reuters (Alexandria Sage et Dan Levine, Patrick Vignal pour le service français)

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS