Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Pourquoi la France n’est plus le premier client de l’Allemagne

Publié le

Pourquoi la France n’est plus le premier client de l’Allemagne

Depuis août, les États-Unis ont détrôné la France et sont devenus le premier partenaire commercial des entreprises allemandes. La baisse de l’euro par rapport au dollar a incontestablement contribué à accélérer le mouvement. Au premier semestre, les exportations « made in Germany » vers les États-Unis ont décollé de 24 % pour atteindre 56?milliards d’euros quand celles vers le voisin français n’ont progressé que de 4 %. Mais l’écart tient surtout au différentiel de rythme de croissance. D’après le FMI, le PIB de la France a progressé cette année de 1,1 %. Aux États-Unis, la croissance a été de 2,5 %. Ce qui fait dire à la DIHK, la fédération allemande des chambres de commerce, que la France n’est pas près de revoir ses lauriers. Selon elle, la France pourrait même se faire doubler par la Chine et la Grande-Bretagne en 2018.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle