Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Pourquoi la définition des perturbateurs endocriniens ne fait toujours pas consensus

Astrid Gouzik ,

Publié le

La septième fois aura finalement été la bonne. Les représentants des Etats membres de la Commission européenne ont adopté, le 4 juillet, les critères de définition des perturbateurs endocriniens. Une première étape cruciale dans "la lutte contre ces substances nocives", a félicité Nicolas Hulot, le ministre de l’Ecologie. Mais alors, pourquoi cette définition continue de cristalliser les désaccords entre les pays membres, les ONG et les industriels ?

Pourquoi la définition des perturbateurs endocriniens ne fait toujours pas consensus
Cette définition continue de cristalliser les désaccords entre les pays membres, les ONG et les industriels
© CGP Grey - Flickr - CC

1- Le niveau de preuves est trop élevé, selon les ONG

C’était le principal point d’achoppement des critères de définition : le niveau de preuves exigé pour établir un lien de causalité entre un mode d’action endocrinien et un effet indésirable. Les organisations environnementales demandaient à ce que le danger potentiel soit pris en compte, et non seulement le risque. "Les ONG demandaient à ce qu’une substance soit interdite dès qu’il existait un doute", détaille Michel Loubry, le directeur général pour la région Europe de l’Ouest de Plastics Europe, l’association professionnelle européenne des industriels du plastique. Les lobbies industriels, de leur côté, arguaient que cette approche trop stricte risquait de n’être fondée sur aucune réalité scientifique. Ils ont finalement eu gain de cause. "La Commission européenne a maintenu une rigueur importante sur le poids de la preuve scientifique", se réjouit Michel Loubry.

Et c’est bien ce qui déclenche l’ire des ONG.[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle