Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Pourquoi la brasserie artisanale francilienne Gallia se rapproche de Heineken

Franck Stassi , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Made in France Heineken France entre au capital de la brasserie artisanale Gallia, basée à Pantin. Celle-ci souhaite quintupler sa production, tandis que le géant de la bière n'entend pas laisser passer l’essor du segment craft beer.

Pourquoi la brasserie artisanale francilienne Gallia se rapproche de Heineken
La brasserie artisanale Gallia, basée à Pantin
© Gallia

Emoi chez les beer geeks. La brasserie artisanale Gallia, créée en 2009 et basée à Pantin (Seine-Saint-Denis), a annoncé l’entrée à son capital de Heineken France. Le deuxième brasseur mondial, leader français, prend une "participation minoritaire" dans Gallia, qui tire son nom d’une brasserie qui a opéré à Paris entre 1890 et 1969.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle