Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Pourquoi L’Oréal a choisi le biopropane pour son site de La Roche-Posay

Aurélie Barbaux , ,

Publié le

L’Oréal est le premier industriel en France à opter pour du biopropane. Ce gaz renouvelable produit aux Pays-Bas à partir d’huile végétale et de déchets permettra au site de La Roche-Posay d’atteindre ses objectifs de réduction d’émission de CO2.

Pourquoi L’Oréal a choisi le biopropane pour son site de La Roche-Posay
Le site de La Roche-Posay de L'Oréal est niché au cœur de la Vienne, et non connecté au réseau de gaz.
© L'Oreal

On connait enfin le nom du premier consommateur industriel de biopropane en France. Il s’agit de l’Oréal pour son site de La Roche-Posay, dans la Vienne (Nouvelle-Aquitaine). Ce site d’une centaine de personnes produit des soins cosmétiques à partir d’eau thermale. Isolé, il n’est pas connecté au réseau de gaz. Or le site en consomme 50 tonnes par an pour son process industriel. Le 15 mai, Primagaz, filiale de SHV Energy, le premier distributeur de GPL (gaz de pétrole liquéfié), lui a livré 20 tonnes d’un propane 100% biosourcé, produit à Rotterdam au Pays-Bas par le groupe finlandais Neste.

Atteindre la neutralité carbone

"L’Oréal est engagé dans une démarche de  neutralité carbone sur ses outils de fabrication et de stockage de produits finis et s’est fixé un objectif de réduction de 60% des émissions de CO2 entre 2005 et 2020, explique Jean Yves Larraufie, directeur cosmétique active production chez L’Oréal. Tous les responsables ont cet objectif dans leur feuille de route."  Et bien sûr, lui aussi.

Responsable des sites de Vichy et La Roche-Posay, il a d'abord activé les leviers classiques d’efficacité énergétique. Depuis 2015, le site de Vichy affiche ainsi une neutralité carbone. Pour la Roche Posay, après analyse des usages énergétiques, réduction des consommations et mise en place d’équipements plus performants comme une thermofrigopompe utilisant la géothermie, le site avait déjà réduit depuis 2009 de 67% sa consommation en eau, de 75% ses déchets et de 52% son empreinte carbone. "Le biopropane de Primagaz permet de traiter les 48% restants", explique Jean Yves Larraufie. Les 20 tonnes livrées en mai couvriront la consommation du site jusqu’à la fin 2018. Ensuite, Primagaz livrera 50 tonnes par an, durant cinq ans.

Sans huile de palme

Et pas d’huile de palme dans ce propane biosourcé. Si Neste en utilise dans son site de Rotterdam, le biopropane livré à l’Oréal est à 100% produit à partir d’huiles de cuisson recyclées, assure Luc Pezron, responsable HSE & Maintenance sur les travaux neufs chez L'Oréal.

De son côté, Primagaz assure que Neste cherche à supprimer l’huile de palme dans la production de biopropane. Le distributeur de gaz a comme objectif de distribuer 100% de gaz renouvelable d’ici à 2040. Nous n'y sommes pas, mais Primagaz a déjà un deuxième client industriel pour son biopropane. Comme L’Oréal, ce dernier attend le bon moment pour se dévoiler. On sait juste qu’il s’agit d’un industriel de l’alimentation animale... et que Primagaz va lui livrer 500 tonnes par an à partir de cet été.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle