Pourquoi l'essor du diesel en France est lié à l'émergence du nucléaire

Si la France fait partie des plus importants consommateurs de diesel au monde, c’est parce que l'Etat a soutenu ce carburant depuis cinquante ans. La montée en puisance du programme nucléaire a conduit les gouvernements sucessifs à encourager la consommation de carburants. Explications.

Partager

Raffinerie D.R

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La guerre contre le diesel couve depuis des années en France et elle a fini par exploser avec l’affaire Volkswagen. Elle est menée à la fois par les écologistes qui dénoncent les émissions de microparticules et par les raffineurs qui se plaignent du déséquilibre du marché français.

Dans l’Hexagone, 65 % du parc automobile tourne au diesel, un record que peu de pays dépassent. Aujourd’hui, la part du diesel dans les nouvelles immatriculations baisse un peu, mais elle s'élève encore à 57 %. Les 15 centimes moyens de différence entre le litre d’essence et le litre de diesel continuent d'attirer les automobilistes.

Depuis cinquante ans, la France a donné deux importants coups de pouce à ce carburant. Après-guerre, les utilisateurs de poids lourds et de gazole non-routiers, pour les usages agricoles par exemple, ont demandé de l’aide. Ils étaient les seuls à utiliser des motorisations diesel, pour lesquels il n’existait pas d’alternatives, comme aujourd’hui, d’ailleurs.

Le gouvernement octroie alors au diesel un allégement de taxes. Ce n’est toutefois pas cela qui va rendre ce carburant majoritaire puisque, en 1980, il n'alimente que 4,5 % des immatriculations.

Des excédents de fioul

Le vrai coup d’accélérateur viendra de la montée en puissance du programme nucléaire. A partir de la fin des années 1970, le pays construit ses premiers réacteurs. Dès 1980, la France compte 14 réacteurs en activité, sur un total de 58 aujourd'hui en service. Le chauffage électrique s'impose alors largement, au détriment du fioul.

Les raffineurs français se retrouvent alors avec des excédents de fioul. celui-ci peut facilement être converti en diesel. Le gouvernement allège donc encore les taxes et incite les constructeurs automobiles français à développer des motorisations diesel. Dans le même temps, les entreprises utilisant des flottes diesel seront exonérées de TVA sur leurs achats de carburant.

Mais à force, les achats de diesel vont largement dépasser la capacité de production de l’outil de raffinage français, qui se retrouve en déficit de diesel et en excès d’essence. La part de chaque carburant que l’on peut extraire du pétrole est limitée. En moyenne, seulement 40 % d’un baril peut être converti en diesel, pas assez pour couvrir la demande française.

Résultat, aujourd’hui la moitié du diesel consommé chaque année en France (40 millions de tonnes) est importée, tandis que les larges surplus d’essence sont exportés, notamment en Amérique du Nord et en Afrique, mais la concurrence internationale est de plus en plus difficile. Ce déséquilibre dure depuis plus de vingt ans.

Ludovic Dupin

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS