Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Pourquoi l’électricité va (encore) augmenter

Aurélie Barbaux ,

Publié le

Après avoir exceptionnellement baissé en 2016 de 0,5 %, le tarif réglementé de l’électricité repart à la hausse. Au premier août 2017, il augmentera de 1,7%. Les raisons en détail.

Pourquoi l’électricité va (encore) augmenter © torange.biz

Si les tarifs réglementés du gaz viennent d’être déclarés non conformes au droit européen par le Conseil d’Etat, ceux de l'électricité ne sont pas encore remis en cause, même si leur temps semble compté. Une quatrième directive énergie qui se prépare au niveau de la Commission européenne, préconise en effet la suppression totale des tarifs réglementés. Elle devrait être votée d’ici à fin 2017 pour une mise en application en 2019. C’est à partir de ce moment qu’elle sera transcrite dans le droit des pays de l’Union. "On s’interrogera vraiment du remplacement des TRV qu’à partie de 2019 ou 2020", prévoit Nicolas Goldberg, manager énergie chez Colombus Consulting. En attendant, en France, c’est toujours la Commission de régulation de l’énergie qui fixe les tarifs régulés d’électricité ou TRV (tarifs réglementés de vente).

0,6% pour le rattrapage du gel de 2012 et 2013

Et le 1er août prochain, les TRV proposés exclusivement par EDF à encore 85% des clients résidentiels (les autres ayant déjà opté pour un prix de marché), augmenteront de 1,7 % pour tous les particuliers et les petites entreprises. Les raisons sont triples. D’abord, sur les 1,7%, 0,6% environ est dû au rattrapage des précédents blocages de hausse durant les étés 2012 et 2013, durant lesquels le gouvernement a gelé les tarifs alors qu’il n’en avait pas le droit. Ce rattrapage, habituellement appliqué en janvier, va se poursuivre encore les prochaines années.

0,35% pour suivre le marché

Sur les 1,1% restants de l’augmentation de 2017, "environ un tiers est imputable à l’augmentation des prix de marchés élevés durant l‘hiver 2016-2017", évalue Nicolas Goldberg. L’hiver dernier a en effet été très froid et un nombre exceptionnellement élevé de réacteurs du parc nucléaire français étaient à l’arrêt, obligeant à recourir plus qu’habituellement aux centrales au gaz, dont les prix ont donc augmenté. Pour mémoire, le nouveau mode de calcul des TRV applicables depuis 2015 inclut l’évolution des prix du marché dans la part (1/3 du prix de la facture) qui concernent l’abonnement et la consommation d’électricité. Les deux autres tiers financent à part égale, le budget de l’Etat via les taxes et l'acheminement sur les réseaux haute et basse tension d’électricité.

0,75% pour l'acheminement

C’est d’ailleurs en partie pour financer la modernisation de ces lignes, le déploiement des compteurs communicants Linky - qui équiperont 7 millions de foyers d’ici à fin 2017 - mais aussi la capacité du réseau à intégrer les énergies renouvelables, que le tarif d’électricité augmente cette année encore de 1,7%. Et selon le consultant de Colombus Consulting la part de l’acheminement à environ 0.75%.

Pour se consoler, le consommateur français pourra toujours se dire que cette haute de 1,7% est très inférieure aux 5% en moyenne des années précédentes (hors 2016). Sauf qu’il faut bien garder en mémoire que le coût de l’électricité en France, qui tourne autour de 37 euros du MWh, ne tient pas compte des nécessaires investissements à venir pour prolonger le parc nucléaire ou le moderniser vers un mix énergétique plus équilibré. Si c’était le cas, selon la Cour des comptes, le coût de production de l’électricité serait plutôt au-dessus de 60 euros du MWh. Les tarifs, même totalement dérégulés, de l’électricité en France ne sont pas prêts de baisser.

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus