International

Arianespace repousse à nouveau le vol retour de la fusée européenne Vega

Hassan Meddah , , , ,

Publié le , mis à jour le 29/06/2020 À 08H28

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

[ACTUALISÉ] La petite fusée de l’Agence spatiale européenne devait effectuer son retour en vol, dimanche 28 juin depuis le Centre spatial guyanais, après son tir raté en 2019. Un vol à nouveau reporté. Elle sera équipée pour la première fois d’un dispositif pour mettre sur orbite une cinquantaine de mini satellites.

Arianespace repousse à nouveau le vol retour de la fusée européenne Vega
Le lanceur Vega retrouve enfin le pas de tir de Kourou après son premier échec subi en juillet 2019.
© ESA - CNES - Arianespace / Optique vidéo du CSG S MARTIN

Actualisation du lundi 29 juin : Arianespace peine à faire décoller la fusée Vega. Dimanche 28 juin au soir, pour la quatrième fois, l'entreprise française a annoncé le report de la mission VV16. "Les vents en altitude au-dessus du Centre spatial guyanais (CSG) restant défavorables, les opérations de chronologie finale du lancement VV16 (Vol Vega n°16) ont été suspendues. Le lanceur Vega et les 53 satellites à bord sont en configuration stabilisée et en totale sécurité", a annoncé Arianespace dans un communiqué.

L'opérateur des fusées Ariane n'a pas encore précisé la nouvelle date du lancement. "Les prévisions météorologiques ne manifestant pas d’amélioration dans les prochains jours, Arianespace a décidé d’engager des opérations visant à rétablir le plein potentiel du lanceur, en rechargeant ses batteries. Arianespace vérifie avec ses clients si des opérations similaires sont nécessaires sur les satellites", explique l'entreprise. Le nouveau calendrier doit être dévoilé au terme de ces vérifications.

Vega est de nouveau prête à décoller. C’est ce qu’espèrent en tout cas l’Agence spatiale européenne (ESA) et Arianespace, qui commercialise ce petit lanceur européen au même titre qu’Ariane 5 et le lanceur russe Soyouz. Initialement prévu le 18 juin, le tir a été repoussé au 20 juin à 22h51 heure locale... avant d'être à nouveau repoussé à cause des conditions de vent en altitude au-dessus du Centre spatial guyanais (CSG). La fusée doit mettre en orbite une cinquantaine de mini satellites. Cette mission baptisée VV16 sera un tir important à double titre.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte