Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Pourquoi Dassault Systèmes lorgne-t-il l'open data ?

Aurélie Barbaux , , , ,

Publié le

Ce 7 février, c'est Dassault Systèmes qui accueille Dataconnexions #2, la deuxième conférence de la communauté open data lancée en 2012 par Etalab. L'occasion de dévoiler son intérêt pour le business des données.

Pourquoi Dassault Systèmes lorgne-t-il l'open data ? © Saad Faruque - Flickr - C.C.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Dans l'open data (ouverture numérique des données publiques), tous les acteurs ne font pas dans l'altruisme. Et si Dassault Systèmes est partenaire de Dataconnexions, la communauté open data créée par Etalab 1.0 (celui du précédent gouvernement), c'est très intéressé. L'éditeur spécialiste de la 3D lorgne en effet sur le business des données, surtout depuis le rachat d'Exalead, la pépite hexagonale qui a développé un moteur de recherche sémantique efficace. C'est d'ailleurs François Bourdoncle, le fondateur d'Exalead, qui reçoit, ce 7 février, chez Dassault Systèmes ce Dataconnexion #2 , où seront présentés les lauréats du deuxième concours de projet open data, avant des tables rondes et interventions sur des thèmes porteurs : l'open data au service des territoires et des nouveaux usages de proximité, les Français et l’Open Data  (décrypté par Jean Daniel Levy de l'Institut Harris Interactive) et l’open data au service de la mobilité et des transports. La première édition s’était tenue chez Orange, en juin 2012.

Pour François Bourdoncle, "la nouvelle frontière en terme d'innovation est vraiment dans le co-design soft-données." Comprenez :  "développer de nouveaux usages à partir des données publiques, ou privées." Les fameuses Big Data.

Ce serait d'autant plus stratégique, que contrairement au couplage matériel-données (Apple), services-données (Google, Facebook), dans l'exploitation professionnelle des données, les cartes ne sont pas distribuées. Si "la prochaine guerre à venir est entre Google et Samsung autour des données", il reste des places à prendre sur les nouveaux usages.

Exalead, qui aide aujourd'hui un constructeur automobile à identifier les failles potentielles de son réseau de fournisseurs via les données du web, compte bien faire partie des nouveaux champions. Et faire du business. "Nous sommes un des principaux sponsors de Dataconnexions, explique François Bourdoncle. Mais ce n'est pas tant l'argent qui est important, que la possibilité pour nous d'avoir une visibilité sur les projets du concours et de pouvoir collaborer avec les sociétés qui sont participantes ou lauréates, pour les équiper de nos technologies."

Mais ce n'est pas tout. "Mon ambition, c'est d'arriver à fédérer une filière Big Data française - à terme européenne - en aidant les gens, non pas tant à développer des plateformes, parce qu'il y a déjà pleins d'outils, mais plutôt autour de l'innovation d'usages."  C'est là qu'il reste de la place pour innover.

Aurélie Barbaux

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle