Pourquoi Chanel choisit de ne pas recourir au chômage partiel

Adeline Haverland

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Bonne nouvelle Le groupe de luxe Chanel promet de ne pas recourir au chômage partiel pour ses 8 500 salariés français. Le groupe explique ne pas vouloir "peser sur les comptes publics".

Pourquoi Chanel n'aura pas recours au chômage partiel
Chanel promet de maintenir à 100% les salaires de ses employés jusqu'au 8 mai.
© Photo by Plush Design Studio on Unsplash

Le groupe de luxe français Chanel a annoncé, dans un communiqué publié le 29 mars, qu'il n'aurait pas recours au dispositif de chômage partiel pour les 8 500 employés français.

Points de vente fermés et ateliers à l'arrêt

L'entreprise, qui a réalisé 9,91 milliards d'euros de ventes en 2018, aurait pourtant pu prétendre au dispositif mis en place par Bercy pour éviter les licenciements massifs.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte