Electronique

Pourquoi Bouygues veut si désespérément SFR

, , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Pourquoi Bouygues veut si désespérément SFR
Le groupe de Martin Bouygues a rehaussé son offre de rachat.
Malgré l’entrée en négociations exclusives de Vivendi avec Numericable pour la vente de sa filiale SFR, Bouygues ne s’avoue pas vaincu. Il a trouvé de nouveaux partenaires financiers et augmenté son offre en numéraire à 13,15 milliards d’euros, ce qui réduirait la part de Vivendi dans SFR à 21,5%. Pourquoi tant d’acharnement ? Outre un échec personnel pour Martin Bouygues, à l’origine de la création de Bouygues Télécom en 1994, nombre d’observateurs estiment que, sans SFR, son groupe devrait jeter l’éponge dans les télécoms. L’ensemble SFR-Numericable deviendrait le deuxième plus gros opérateur français avec Orange, suivi par un Iliad en pleine expansion. Bouygues Telecom se retrouverait isolé et fragile, et sans doute serait-il contraint de se rapprocher d’Iliad. Les[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte