Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Pourquoi Bouygues ne lâche pas ses télécoms

, , , ,

Publié le

Analyse Une position de leader dans le domaine de la ville intelligente est en jeu.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Personne ne connaît les raisons exactes qui ont poussé Martin Bouygues et le conseil d’administration de son groupe à refuser, le 23?juin, l’offre de Patrick Drahi, qui mettait 10?milliards d’euros sur la table pour acquérir Bouygues Telecom, via sa holding Altice. Le communiqué officiel de Bouygues évoque des problèmes de droit de la concurrence et les conséquences de la consolidation du marché sur l’emploi et des risques sociaux. Martin Bouygues a aussi tenu à rappeler que, pour lui, « une entreprise n’est pas une marchandise comme une autre », que « tout n’est pas à vendre ». Et, surtout, que Bouygues Telecom n’est pas une entreprise comme les autres. Outre l’attachement personnel que Martin Bouygues – qui l’a créée – lui porte, elle représente, à l’heure de l’internet des objets, un enjeu stratégique majeur pour son groupe de BTP : « Bouygues Telecom est particulièrement bien placé pour bénéficier d’une nouvelle période portée par le développement exponentiel des usages numériques », indique le groupe dans son communiqué. L’annonce du déploiement d’un réseau cellulaire pour les objets connectés avec la technologie LoRa (concurrent de Sigfox) va dans ce sens. Car si son portefeuille de fréquences, son réseau 4 G et ses quelque 11?millions d’abonnés mobiles (au 31?mars) sont des actifs forts, l’important pour le groupe est maintenant de faire jouer les synergies entre ses métiers. En jeu ? Une position de leader dans le domaine de la ville intelligente. Or, avec sa filiale télécoms, Bouygues est le seul à pouvoir fournir des services complets, allant du capteur dans les murs d’un bâtiment à l’administration centralisée d’une cité, en passant par l’analyse big data des données collectées. Il serait bien bête de s’en priver !

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle