Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Pourquoi Aix-Marseille Université s'embarque avec la Société du Canal de Provence

, , , ,

Publié le , mis à jour le 13/01/2017 À 12H37

Améliorer l'employabilité et l'insertion professionnelle de ses étudiants, parfaire le contenu de ses formations et accroître la capacité d'innovation de l'entreprise en y associant ses unités de recherche : c'est l'ambition d'Aix-Marseille Université à travers le partenariat signé le 12 janvier avec la Société du Canal de Provence.

Pourquoi Aix-Marseille Université s'embarque avec la Société du Canal de Provence
Signature de la convention entre Aix-Marseille Université et la Société du Canal de Provence, le 12 janvier 2017.
© JC Barla

C'est pour l'instant un accord-cadre pour fixer les intentions sur quatre ans, mais Aix-Marseille Université (près de 75 000 étudiants) et la Société du Canal de Provence (104 millions d'euros de chiffre d'affaires, 500 salariés) s'engagent à le décliner en diverses conventions spécifiques ciblées sur des projets concrets de coopération, d'innovation et d'emploi dans les domaines de l'eau, de l'énergie, de l'environnement et des territoires. "Nos recherches seront efficaces si elles sont exploitables et valorisables, indique le président d'AMU, Yvon Berland. Pour des entreprises, instaurer des liens étroits avec nos facultés, nos écoles, nos instituts est un moyen de rester à la pointe de l'innovation. Il faut aussi qu'elles puissent recruter rapidement de très bons étudiants, passés par des formations qui leur apportent les compétences qu'elles recherchent. Cet accord avec la SCP est une preuve de confiance et une reconnaissance de l'excellence de notre Université".

Gestionnaire et exploitante pour le compte de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur du Canal de Provence pour la desserte en eau du territoire et des communes, particuliers, agriculteurs et industriels, la Société du Canal de Provence combine des expertises diverses dans les aménagements hydrauliques : conception, réalisation et gestion d'ouvrages de transport, régulation, distribution et traitement de l'eau, protection de l'environnement, maintenance, sécurité... Elle intervient également dans le conseil auprès de particuliers, de professionnels et de collectivités (irrigation, potabilisation, protection contre l'incendie, prévention des inondations...) et s'est fortement investie dans l'ingénierie, assurant de nombreuses missions à l'international (Tunisie, Vietnam, Sénégal, Haïti, Sri Lanka...) au point de compter aujourd'hui 500 clients dans 40 pays (2,7 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2016 à l'étranger sur les 10,5 millions d'euros réalisés en ingénierie).

ACQUÉRIR DES COMPÉTENCES BTP-ENVIRONNEMENT

Pour Bruno Vergobbi, son directeur, les étudiants d'Aix-Marseille Université pourront, grâce à cet accord-cadre, être associés à ces activités, tant dans la région que dans le monde. "Face aux défis du changement climatique, l'innovation est déterminante pour notre société. Accroître notre capacité d'ingénierie nous aide à préserver notre avantage compétitif. Si nous accueillons déjà 28 étudiants en alternance, du BTS pour des collaborateurs de terrain, à bac + 5 ou 6, nous avons également des conventions Cifre dans des secteurs très pointus comme les logiciels de régulation. Nous voulons être porteurs de perspectives de carrière pour les talents qui s'exprimeront dans nos domaines mais aussi participer à l'évolution des formations universitaires au plus près des besoins des métiers de l'eau".  Des collaborateurs de la SCP pourront ainsi intervenir directement à l'Université.

Parmi les thématiques déjà objets de collaborations entre la société et AMU, une étude sociologique de la réutilisation des eaux usées sur le Vaucluse, avec l'appui de l'Agence de l'Eau Rhône-Méditerranée-Corse, pour évaluer les réticences des populations, un ouvrage sur l'agriculture durable... Pour Jean-Philippe Agresti, vice-président d'AMU en charge des partenariats avec le monde socio-économique, "la coopération pourra porter sur des formations précises ou s'articuler sur des projets de recherche et de valorisation définis ensemble. Nous voulons étendre cette approche à d'autres entreprises et d'autres secteurs".

Jean-Christophe Barla

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle