Pourquoi Airbus abandonne son projet d’avion électrique E-Fan

Le groupe aéronautique Airbus a mis un terme à sa participation dans l’E-Fan. Une décision inattendue, sur fond de réorganisation et de nouveaux projets de véhicules volants plus prometteurs.

Partager
Pourquoi Airbus abandonne son projet d’avion électrique E-Fan

Le très médiatisé E-Fan perd l’un de ses principaux partenaires. Airbus abandonne le projet d’avion tout électrique biplace qui avait effectué son premier vol en 2014. Une information confirmée par le porte-parole du groupe : "Cet avion a fait son job. Aujourd’hui, une grande partie des technologies développées pour l’E-Fan se retrouve dans de nouveaux projets". L'avion avait été développé avec entre autres Daher, le CEA, Zodiac Aerospace, Safran et Dassault Systems.

Airbus n’abandonne pas pour autant ses recherches dans les nouveaux modes de propulsion. Bien au contraire. Le groupe maintien son ambitieux projet de développer un avion régional hybride de 90 places, comme les dirigeants l'ont plusieurs fois affirmé. L’E-Fan servira in fine de tremplin technologique aux projets de véhicules volants électriques qu’Airbus a dévoilé ces dernières années, en particulier Vahana (qui doit effectuer son premier vol fin 2017), CityAirbus et plus récemment Pop.Up présenté lors du salon automobile de Genève.

Le départ de Jean Botti

Des projets plus en adéquation avec les perspectives d’évolutions du secteur par rapport à l’E-Fan destiné avant tout à la formation des pilotes : Vahana, CityAirbus et Pop.Up plus proches du drone que de l’avion, et pourraient révolutionner le transport aérien via des vols courts et à faible vitesse. Munis d’une multitude de moteurs, ils peuvent en outre faire du surplace et s’insérer plus facilement dans l’espace urbain. Conséquence directe de cette décision stratégique d’abandonner l’Efan : l’usine un temps prévue à Pau de production de l’E-Fan est elle aussi abandonnée, comme le confirme le porte-parole d’Airbus.

Outre des aspects technologiques, l’abandon de l’E-Fan n’est pas sans rapport avec la réorganisation en cours au sein de l’avionneur. Le départ début 2016 du directeur de l’innovation Jean Botti, qui a porté le projet E-Fan, pour aller chez Philips a sans aucun doute joué dans le désinvestissement du projet. L’arrivée ensuite de Paul Eremenko, ancien de Google, à la tête de la recherche du groupe avec le lancement de nouveaux projets, Vahana en tête, aura encore accéléré le processus.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Architecte produits & systèmes / orienté Cyber-sécurité F/H

Safran - 13/11/2022 - CDI - Les Ulis

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

34 - La Grande-Motte

Fourniture de matériels de balisage en mer

DATE DE REPONSE 10/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS