Pour une nouvelle économie des plastiques

Un séminaire organisé à Bercy a permis de faire le point sur le recyclage des plastiques avant publication de la Stratégie européenne et de la Feuille de route nationale sur le sujet. Les emballages sont en première ligne.

Partager
Pour une nouvelle économie des plastiques

« Nous pouvons créer une nouvelle économie, un monde où chaque produit en plastique a une valeur ». C’est Ellen MacArthur qui a, dans une intervention filmée, ouvert les débats du séminaire « Pour une nouvelle économie des plastiques », organisé ce 13 décembre par les ministères de l’Économie et de la Transition écologique en partenariat avec la Fondation de la navigatrice britannique, un des neuf ambassadeurs de l’économie circulaire désignés par le gouvernement. L’organisation a profité de l’occasion pour présenter une version synthétique – et en langue française - de son rapport « Pour une nouvelle économie des plastiques ». Il est disponible en ligne.

Objectif 100 %

Mais ce séminaire s’inscrivait surtout dans le cadre de l’élaboration de la feuille de route gouvernementale de l’économie circulaire, attendue pour le 1er mars et qui vise le recyclage de 100 % des plastiques en 2025. Entre les interventions d’introduction et de conclusion des deux secrétaires d’État à l’Économie et à la Transition écologique, Delphine Gény-Stephann et Brune Poirson, industriels, associatifs et représentants des pouvoirs publics ont présenté initiatives et pistes de réflexion. « Les grands modèles de consommation atteignent aujourd’hui une asymptote. Depuis trois ans, chez Danone, nous ne considérons plus l’alimentation comme une chaîne de valeur mais comme un cycle. Pour le plastique, le chantier est énorme. C’est une matière dont l’industrie agro-alimentaire aurait du mal à se passer… Nous nous sommes ainsi fixés l’objectif d’avoir un tiers de nos emballages en PET recyclé d’ici à 2025, contre 20 % aujourd’hui. Nous nous sommes par ailleurs alliés à Nestlé pour mettre une bouteille 100 % bio-PET sur le marché en 2020 », a indiqué Emmanuel Faber, Pdg du géant français, également ambassadeur de l’économie circulaire.

Dispositions contraignantes

Avant la feuille de route française, sera publiée la stratégie européenne sur les plastiques. Aurore Maillet, représentante de la Commission a confirmé la date du 16 janvier 2018. « La stratégie européenne sera très ambitieuse. Elle intégrera un volet législatif avec des mesures inédites au niveau mondial et un volet plus politique d’accompagnement des différentes parties prenantes pour avancer en matière d’économie circulaire », a expliqué Aurore Maillet. Ne pouvant dévoiler le contenu précis du texte, la représentante de la Commission européenne s’est contentée des grandes lignes : « la stratégie prévoit des dispositions législatives contraignantes, notamment sur les emballages (le paquet Économie circulaire prévoit 80% de recyclage des déchets d’emballages en 2030, NDLR), des mesures de soutien à la recherche et à l’innovation ou encore des décisions fortes sur les microplastiques… ».

Incitations financières

Stratégie communautaire ou feuille de route nationale, les discussions ont en tous cas permis de mettre en lumière un éventail de mesures qui pourraient y figurer. « Le recyclage du plastique connaît deux ennemis : le responsable de la ligne de fabrication qui ne veut pas en perturber le fonctionnement, et, l’acheteur », a schématisé Nicolas de Warren directeur des Affaires institutionnelles d’Arkema. Dans l’industrie du plastique, l’acheteur considère encore souvent que la matière recyclée doit être moins chère. « Face à la compétitivité de la résine vierge, des incitations sont nécessaires pour accélérer l’utilisation du recyclé. La commande publique peut avoir un rôle à jouer. Il faudrait aussi un taux d’incorporation minimum pour certaines résines ou certains usages. Mais nul doute qu’en termes d’incitations financières, un prix du carbone stable et raisonnable, entre 30 et 40 euros la tonne, rendrait rentables de nombreuses technologies de recyclage », est ainsi intervenu Antoine Frérot, le président de Veolia qui a annoncé cet automne son intention de quintupler d’ci à 2025 son chiffre d’affaires dans le recyclage du plastique. Comme l’a souligné Jean-Charles Caudron de l’Ademe, « c’est la demande avale qui doit désormais tirer tout le processus ».

Qualité « virgin-like »

La qualité technique des matières premières recyclées est l’autre point d’entrée essentiel. « C’est cette qualité qui permettra aux transformateurs d’accepter d’utiliser du recyclé », a affirmé Jean-Marc Boursier, en tant que président de la Fédération européenne des activités de la dépollution et de l’environnement (Fead). Le DGA Groupe en charge de l’activité Recyclage et Valorisation en Europe chez Suez, qui vient de conclure un partenariat avec LyondellBasell pour produire des résines « virgin-like », a également déroulé ses propositions : promouvoir l’éco-conception, incorporation minimum dans les emballages, achat de recyclé obligatoire dans les appels d’offres publics, taux de TVA réduit ou prix du carbone élevé… « Nous avons besoin des propositions des industriels, a encouragé Brune Poirson dans sa conclusion. Le chantier s’annonce difficile. Il est en tous cas clair qu’il faudra mettre en œuvre des outils financiers et fiscaux pour soutenir le recours aux plastiques recyclés. »

NEWSLETTER Plasturgie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES WEBINARS

  • Inscription 100% Gratuite
  • Alertes email avant le webinar
  • Zone de chat pour vos questions
  • Mise à disposition du replay
+ 50 Replays disponibles
3 clés pour réduire la déformation de vos pièces plastiques

17 juin 21 10h30 - 45 min

3 clés pour réduire la déformation de vos pièces plastiques

Proposé par Plastiques & Caoutchoucs

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Plasturgie

Système de séchage

KOCH-TECHNIK

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

28 - LE COUDRAY

Mise en conformité de 2 salles de césarienne au bâtiment Pôle Femme Enfant du Centre Hospitalier de Chartres.

DATE DE REPONSE 09/09/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS