Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Pour une France plus compétitive, l’OCDE ne mise pas seulement sur le coût du travail

,

Publié le

Angel Gurria, le président de l’OCDE présentait ce mercredi 13 novembre, un rapport sur le redressement de la compétitivité française. Il a listé de nombreux champs de réformes au-delà du coût du travail. Il l’avait présenté la semaine dernière au président de la République.

Pour une France plus compétitive, l’OCDE ne mise pas seulement sur le coût du travail © Poolie - Flickr - C.C.

"Nous ne sous-estimons pas les efforts qui ont été faits mais la France doit aller plus vite, plus haut, plus fort, plus ambitieux en matière de réforme structurelles", a lancé Angel Gurria, le président de l’OCDE. Ses recommandations à la France sont somme toute assez classiques mais chacune des réformes proposées est mise en perspective pour son impact sur la compétitivité.

En gros,  l’organisme qui fédère les économies avancées conseille de renforcer les liens entre recherche publique et privée, d’améliorer la formation initiale et continue (le système éducatif est jugé comme un des pires de l’OCDE pour ce qui est du poids des origines sociales dans la réussite scolaire), de rendre le secteur public plus efficace, la fiscalité plus favorable à l’investissement et à l’emploi, de casser un marché du travail dual, d’améliorer le fonctionnement du marché du logement et de renforcer la concurrence.

L’OCDE diagnostique dans un premier temps une hausse des coûts salariaux déconnectée de la hausse de la productivité et de l’évolution de ses voisins. "Quand on est dans une union comme l’Europe avec la même monnaie, les mêmes règles pour l’investissement, le commerce, on ne peut pas jouer sur la dévaluation et  la seule façon de s’ajuster c’est d’aller vers une convergence dans l’économie réelle", a expliqué Angel Gurria. Il visait, par là, la situation de la France qui contrairement à ses voisins comme l’Irlande ou l’Espagne n’a pas infléchi ses coûts salariaux. Il estime que le problème n’est pas limité à l’industrie mais que cette dernière pâtit au contraire de coûts élevés des services et de la construction qu’elle incorpore pour réaliser son activité. "L’industrie récupère ses coûts dans ses entrants et compresse ses marges pour s’en sortir ce qui la prive de capacité d’investissement."

Des obstacles à la concurrence, source de coûts et d’inefficacité

Mais le rapport de l’OCDE est loin de se limiter à cette question du coût du travail, un long chapitre traite de l’intérêt du renforcement de la concurrence. De nombreux obstacles règlementaires conduisent à  "des coûts élevés ou une prestation de services inefficaces […] qui peuvent compromettre l’activité des entreprises et avoir un effet d’étranglement sur l’économie."  Des problèmes de concurrence sont identifiés dans le commerce de détail, les transports, le secteur de l’énergie (avec une propriété des réseaux toujours aux mains des opérateurs historiques), des infrastructures portuaires...

Le mauvais fonctionnement du marché du logement est également considéré comme un frein au potentiel productif global. L’OCDE estime que la forte rentabilité de la construction alimentée par la hausse des prix des logements a "détourné des activités d’exportation des ressources en capital et en main d’œuvre." 

Enfin, alors que s’ouvre le chantier de la réforme de la formation professionnelle, l’OCDE rappelle que malgré "une dépense élevée, le pourcentage des adultes avec de faibles compétences qui sont en formation est parmi les plus bas des pays étudiés dans l’évaluation PIAAC de l’OCDE." Or les politiques de renforcement des compétences des adultes permettent, selon l’organisation, une meilleure adéquation des compétences avec les besoins nouveaux des entreprises. Ces politiques ont un rôle majeur à jouer dans le renforcement de la productivité et de la compétitivité de la France.

Anne-Sophie Bellaiche

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle