Pour un entrepreneur Christian Val

il intègre les composants électroniques en trois dimensions
Partager
Pour un entrepreneur Christian Val
Christian val, le pdg de 3D plus, 68 ans, a hissé son entreprise parmi les dix leaders mondiaux de l’interconnexion 3d.

Dans son bureau, aucun signe ostentatoire. Pas un centimètre carré inutile. Si, à 68 ans, Christian Val n’envisage pas la retraite, c’est qu’il est animé par le plaisir de participer activement aux développements technologiques de son entreprise. Ingénieur diplômé de l’Ecole nationale supérieure de céramique industrielle de Sèvres (aujourd’hui à Limoges), auteur d’une thèse de doctorat sur la physique des matériaux, le PDG de 3D Plus a fait une grande partie de sa carrière chez Thomson-CSF, devenu Thales.

Il fut même membre de son collège scientifique. Aujourd’hui, il cumule ses fonctions de président avec celles de directeur technique. «Je suis toujours resté dans la technologie, reconnaît-il. J’ai déposé 97 brevets, dont une vingtaine chez 3D Plus.» Il lance son entreprise en 1996 avec deux collègues, Pierre Maurice et Michel Leroy, «en bonne intelligence avec Thomson». Le groupe lui octroie une licence gratuite des brevets pendant trois ans et prend 20% du capital. «J’aurais pu rester tranquillement chez Thomson, mais les composants 3D sur lesquels je travaillais n’auraient alors pas été développés industriellement.» L’atout de l’entreprise ? Une technologie de miniaturisation des modules électroniques par empilage des composants. Sans connaître une seule défaillance, 30000modules tournent ou ont tourné autour de la terre dans des satellites. Les clients sont prestigieux: le Cnes (France), l’ESA (Europe), l’Isro (Inde), le Jaxa (Japon), la Nasa (Etats-Unis)... Dès le départ, Christian Val a voulu assumer son indépendance. «L’essaimage, avec une promesse de commandes pendant quelques années, n’est pas une bonne solution. Quand les commandes s’arrêtent, c’est la catastrophe. Au contraire, si la jeune société ne bénéficie pas de ce coup de pouce, elle ne s’endort pas!» Pour autant, l’aventure présente forcément des risques. «Je croyais dans la technologie. Mais il faut beaucoup d’optimisme…» L’histoire de 3D Plus lui donnera raison. La première commande viendra du spatial, un secteur qui représente aujourd’hui 90%du chiffre d’affaires.

«Et 90%, c’est également la part de notre activité à l’export», précise Christian Val. Un chiffre d’affaires qui s’élève à 11millions d’euros, contre 7,6millions en 2008 et 8,5millions en 2007 pour une entreprise, qui emploie aujourd’hui 80 personnes. Christian Val, grand-père actif, fou de voyages, jardinier à ses heures, continue d’aller de l’avant : «Il faut garder une technologie d’avance!» Pour tenir sa place dans les dix premiers mondiaux de l’interconnexion 3D, l’entreprise a établi des partenariats avec de grands laboratoires (CEA, CNRS, Fraunhofer…) et a débuté en 2002 les recherches sur une nouvelle technologie d’empilage qui réduit la taille des systèmes d’un facteur 20. Celle-ci est actuellement en phase de qualification. Elle trouvera des débouchés en particulier dans le médical, pour les pacemakers ou les neuro-simulateurs. «D’ici à trois ans, il sera possible de produire en masse, avec un marché qui pourrait atteindre un million de pièces.» Christian Val n’a pas fini d’entreprendre.

Patrice Desmedt

L'autre nominé

Ivan Lovric, Eseco Systems

%%HORSTEXTE:%%

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Ingénieur Contrôle Commande F/H

ORANO - 09/12/2022 - CDI - La Hague

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

60 - Liancourt

Ravalement d'une maison de maître de 5 logements collectifs locatifs, rue des Arts et Métiers

DATE DE REPONSE 15/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS