L'Usine Auto

Pour tester sa fibre de carbone, Lamborghini l'envoie dans l'espace

Rémi Amalvy , , , ,

Publié le

Vidéo En véritable expérimentateur, l'italien Lamborghini va envoyer de la fibre de carbone vers la station spatiale internationale. L'intégrité des matériaux sera testée dans l'espace, pour analyser leur réaction à un environnement extrême. Les données récoltées serviront au constructeur pour la conception de futurs véhicules.

Pour tester sa fibre de carbone, Lamborghini l'envoie dans l'espace
Les matériaux testés serviront pour la conception des prochains véhicules Lamborghini.
© Lamborghini

Lamborghini va s’envoler dans l’espace ! Pas question cependant d’envoyer un véhicule en orbite. Le constructeur automobile italien se contentera de cinq échantillons de fibre de carbone qu’il produit, afin d’analyser leurs réactions dans un environnement extrême. Les données récoltées serviront pour la production de futurs modèles.

Le 2 novembre, une fusée Antares décollera de la base de lancement de la Nasa Wallops Flight Facility, située en Virginie (États-Unis), et amènera les matériaux à bord de la station spatiale internationale. La mission s’inscrit dans le cadre d’un partenariat entre le constructeur, l’ISS US National Lab et l’Houston Methodist Research Institute, qui vise à étudier l’effet de l’espace sur des matériaux composites.

"Lamborghini est le premier constructeur automobile au monde à effectuer des recherches scientifiques sur les matériaux en fibre de carbone à bord de l'ISS", se félicite dans un communiqué Stefano Domenicali, le patron de Lamborghini. "Nous sommes très fiers". Les cinq échantillons sont le fruits de travaux de recherche & développement réalisés au "Centro Sviluppo Compositi" (Centre de Développement des Composites) et dans son laboratoire ACLSD (Advanced Composites and Lightweight Structures Development) situé au siège de Sant'Agata Bolognese.

Six mois dans l'ISS

À bord de la station spatiale internationale pendant six mois, les matériaux seront soumis à des températures allant de -40°C à +200°C, à des radiations solaires, des rayons gammas et à toutes les joyeusetés qu’il est possible d’expérimenter dans l’espace.

À leur retour sur Terre, les échantillons seront examinés par Lamborghini et le Houston Methodist Research Institute, afin d’analyser leur dégradation chimique, physique et mécanique. Les observations aideront le constructeur à mieux utiliser les matériaux dans la conception de ses prochains véhicules.

Plus de détails dans une vidéo de Lamborghini (en anglais) :

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte