Pour Montebourg, la CGT de Goodyear Amiens-Nord "doit arrêter de bloquer l'arrivée de Titan"

Le ministre du Redressement productif a annoncé, le 13 janvier, la nomination d'un médiateur dans le conflit qui oppose la direction du fabricant de pneumatiques Goodyear à la CGT de l'usine d'Amiens-Nord.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pour Montebourg, la CGT de Goodyear Amiens-Nord

Peu loquace à l'apogée du conflit social qui oppose la CGT et la direction de l'usine Goodyear d'Amiens-Nord, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg appelle aujourd'hui à l'apaisement.

Les 6 et le 7 janvier derniers, des salariés du site picard ont séquestré deux cadres dirigeants de Goodyear. Depuis leur libération, ils continuent d'occuper l'usine.

"Je souhaite que les parties se concilient et prennent chacune une part de l'effort pour régler ce conflit. Je le demande à Goodyear et à la CGT", a martelé le ministre dans une interview publiée sur le site internet du Courrier Picard.

"Goodyear doit faire un effort financier et la CGT doit arrêter de bloquer l'arrivée de Titan", a-t-demandé. Selon lui, l'offre de reprise partielle du géant américain des pneumatiques tient toujours.

Un médiateur nommé pour résoudre le conflit

"Je l'ai eu au téléphone ces derniers jours (Maurice Taylor, le PDG de Titan, ndlr), après la libération des cadres de Goodyear. Il m'a confirmé sa volonté d'investir à Amiens-Nord. Il m'a dit qu'il maintenait la totalité de son projet : 40 millions d'investissements sur quatre ans, l'embauche de 330 salariés. Sa seule condition fixée et déjà dite l'été dernier : que le conflit entre la CGT et Goodyear soit soldé. Parce qu'il ne veut pas payer les conséquences des choix de Goodyear et de la lutte sociale", a assuré Arnaud Montebourg.

"Nous avons la chance d'avoir une entreprise qui veut réinvestir sur Amiens malgré un contexte très tendu et une 'conflictualité' hors norme", a-t-il déploré.

Le 13 janvier, le ministre a annoncé la nomination d'un médiateur pour trouver une issue au conflit entre la CGT et la direction de Goodyear. Il s'agit du préfet de la région Picardie Jean-François Cordet.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS