L'Usine Energie

Pour "mener un combat personnel contre la maladie", Luc Oursel quitte la direction d’Areva

, , ,

Publié le , mis à jour le 20/10/2014 À 19H54

Le patron d’Areva, Luc Oursel, juge ne plus pouvoir continuer à tenir son rôle de Président du directoire pour des raisons de santé. Il était à la tête de la société nucléaire française depuis 2011.

Pour mener un combat personnel contre la maladie, Luc Oursel quitte la direction d’Areva © Areva

Dans un communiqué publié ce lundi 20 octobre, Luc Oursel, le Président du directoire d’Areva, annonce que, pour des raisons de santé, il n’est plus en mesure d’assumer ses responsabilités. "Dans des circonstances personnelles très difficiles, malgré mon très fort attachement à Areva, j'ai dû me résoudre à ne pas poursuivre mes fonctions à la tête de l'entreprise et à me mettre en arrêt de travail pour raisons thérapeutiques. Je dois mener maintenant un combat personnel contre la maladie mais toutes mes pensées vont aux équipes d'Areva. J'ai été heureux et fier de les engager dans un contexte difficile, dans le redressement de l'entreprise, au service du pays, et je suis convaincu qu'elles réussiront", a déclaré Luc Oursel.

Un grand plan d’économies

Luc Oursel avait pris la direction du groupe nucléaire en 2011 après que le gouvernement Fillon a décidé de ne pas reconduire Anne Lauvergeon dans ses fonctions. Il a repris la société dans une situation difficile. L’entreprise souffrait des contrecoups économiques de l’accident de Fukushima au Japon. Et venait d’éclater l’affaire Uramin, une société minière canadienne achetée 1,8 milliard d’euros en 2007 mais dévaluée de 1,5 milliard en 2011. Il a aussi dû gérer les nouveaux retards sur le chantier de l’EPR finlandais qui affiche neuf ans de retard. Luc Oursel a lancé un grand plan d’économie et de cessions d’actifs pour retrouver un équilibre financier. Lancé dès son arrivée en 2011 il doit se dérouler jusqu'à 2016 et permettre de retrouver des résultats bénéficiaires alors que la société affiche des pertes depuis trois ans.

Le Conseil de Surveillance qui se tiendra mercredi 22 octobre prendra les dispositions nécessaires pour permettre le bon fonctionnement de l’entreprise jusqu’à la tenue de la prochaine Assemblée Générale fixée le 9 décembre, précise Areva.

Ludovic Dupin

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte