Pour mémoire

Il faudrait rappeler au Président qu'en 2004 la direction de SEB a souhaité passer de 40 % d'achats en pays low cost à 70 % en Asie en 2010. Et que ce groupe est responsable de nombreuses délocalisations de fournisseurs français, et qu'il a donc créé par sa politique de nombreux chômeurs en France, sans pour autant que ses actionnaires aient rechigné à toucher leurs dividendes. Rappelez-vous des fermetures de Seb Vosges, Tefal dans le Jura, etc.

RÉACTION DE FORCES FRANÇAISES DE L'INDUSTRIE À L'ARTICLE « NICOLAS SARKOZY EN VRP DE LA TVA SOCIALE CHEZ CALOR » PUBLIÉ SUR LE SITE DE L'USINE NOUVELLE

Partager

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement