Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Energie

Pour lutter contre la pollution, les pastilles de couleur arriveront sur les pare-brises au 1er juillet 2016

Olivier Cognasse

Publié le

Avec quelques mois de retard, les fameuses vignettes de couleur vont arriver. Elles permettront d’écarter les véhicules polluants des zones à circulation restreinte.

Pour lutter contre la pollution, les pastilles de couleur arriveront sur les pare-brises au 1er juillet 2016

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Depuis l’annonce de Ségolène Royal mardi 2 juin 2015, de nombreux maires qui souhaitent limiter l’accès dans leur ville ou dans certains quartiers aux véhicules polluants attendaient ces fameuses pastilles de couleur.

Prévues initialement pour le 1er janvier 2016, elles seront disponibles à partir du 1er juillet prochain, avec des couleurs différentes pour identifier les véhicules selon leur degré de pollution. La ministre de l’Environnement l’a confirmé, dimanche 10 avril, en affirmant que ces pastilles étaient en cours de fabrication.

Ce système de certificats de la qualité de l’air fonctionne sur la base du volontariat. Mais si cette pastille n’est pas obligatoire, elle risque de le devenir de fait. Il sera impossible d’entrer dans une ville qui a mis en place une politique de restriction de la circulation sans ce sésame.

Six vignettes de couleurs différentes seront disponibles selon le degré de pollution, sans oublier une septième, la pastille bleue pour les véhicules électriques. L’ancienneté du véhicule et le mode de carburant sont pris en compte. Impossible d’avoir une vignette verte avec un véhicule diesel.

Paris s’impatientait

Quelques jours plus tôt la Maire de Paris, Anne Hidalgo semblait s’impatienter et réclamait une signature rapide des décrets, afin d’interdire dès juillet prochain l’accès des véhicules essence et diesel mis en service avant le 1er janvier 1997 aux rues parisiennes entre 8 heures et 20 heures.

En 2020, l’interdiction touchera tous les véhicules de plus de 9 ans, exceptés les véhicules électriques. Les Japonais l'ont fait, comme a pu le constater la Maire de Paris lors d'une récente visite à Tokyo.

Olivier Cognasse

 

 

 

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle