Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Campus

Pour lutter contre l'absentéisme, un professeur imagine un système de reconnaissance faciale pour faire l'appel

Sybille Aoudjhane , ,

Publié le

Vu sur le web Un professeur à l'Université de Communication de Chine a installé un système de reconnaissance faciale pour faire l'appel. Un bon moyen pour dissuader les élèves de manquer un cours. 

Pour lutter contre l'absentéisme, un professeur imagine un système de reconnaissance faciale pour faire l'appel
Le reconnaissance faciale est utilisée pour les 300 élèves du professeur Shen Hao
© DR

Utiliser la reconnaissance faciale pour faire l’appel, c’est ce que propose une université dans la région de Jiangsu, au Nord-Ouest de Shanghai. Les étudiants de six classes de l’université de Communication de Chine, dans la ville de Nanjing doivent désormais se présenter à un écran interactif, lorsqu’ils arrivent en cours. Le professeur Shen Hao a mis en place ce dispositif pour ses 300 élèves, rapporte le China Daily. Le système a été créé avec l’aide du moteur de recherche chinois Baidu et de sa plate-forme de recherche en intelligence artificielle.

Que les étudiants se coupent les cheveux ou portent du maquillage, l’outil est assez performant pour reconnaître son visage et le comparer à la photo enregistrée dans la base de données de l’université. Impossible pour un étudiant de faire signer la feuille de présence par un camarade, ou de rater trop souvent les cours.

Une technologie qui se démocratise

Selon le professeur Shen Hao, "ce nouveau système fait gagner du temps et réduit la charge de travail des professeurs", explique-il au média chinois. Cela permet d’aider les maîtres de conférences à identifier ceux qui manquent régulièrement des cours, ajoute-il.

China Daily rapporte que la reconnaissance faciale s’est beaucoup développée en Chine. Au niveau de distributeurs automatiques ou de restaurants KFC...c’est au tour des universités d’introduire cette technologie dans leur structure. Les étudiants n’ont pas tous réagi positivement à la nouvelle. Sur le réseau social chinois, Weibo, un internaute est dubitatif : "c’est juste ...très bizarre, j’espère que notre université ne fera pas la même chose", écrit-il. La plupart des commentaires disent se sentir chanceux d’avoir déjà été diplômé. Un contrôle poussé à son paroxysme sur le site très touristique du Temple du Ciel à Pékin : il avait été très critiqué qu’un tel dispositif soit utilisé à l’entrée des toilettes publiques du Temple pour réduire le vol des rouleaux de papier-toilette ...

Réagir à cet article

Les thèmes de L'Usine Campus


Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus