Pour les nouveaux clients d'Engie, l'électricité sera 100 % d’origine renouvelable

Tous les nouveaux clients d’Engie bénéficieront désormais automatiquement d’une offre d’électricité d’origine renouvelable. Cette décision s’inscrit dans le cadre de la transformation du groupe vers un mix énergétique plus vert. 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pour les nouveaux clients d'Engie, l'électricité sera 100 % d’origine renouvelable

A partir du 26 octobre, Engie a décidé de commercialiser auprès de ses clients particuliers et professionnels uniquement des offres d’électricité verte, c’est-à-dire produite à partir d’énergies renouvelables (hydraulique, éolien et solaire). "Les offres vertes ne sont plus à la marge mais deviennent la norme", commente Isabelle Kocher, directrice générale d’Engie.

Cette nouvelle disposition concerne toutes les offres tarifaires d’Engie. "Elle se fait automatiquement, sans surcoût et sans travaux chez les clients", insiste à de nombreuses reprises Hervé-Matthieu Ricour, Directeur d’Engie BtoC France. Pour cela, Engie produit ou achète de l’électricité d’origine renouvelable en France puis en assure la traçabilité à travers des certificats de garantie d’origine.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Uberiser l’électricité en France

Avec cette offre, Engie espère conquérir 1 million de nouveaux clients nets dans les 12 à 18 mois à venir. L’énergéticien compte aujourd’hui 3 millions de clients en France, ce qui représente un peu moins de 10 % du marché. Par le jeu des arrivées et départs, le groupe envisage un portefeuille de 4 millions de clients en 2018.

Engie produit environ 50 % de son électricité à travers ses installations renouvelables dans l’Hexagone et les 50 % restants sont fournis par des droits de tirages sur les centrales nucléaires d’EDF. D’ici 5 ans, le groupe veut presque quadrupler son parc solaire pour passer de 600 à 2200 MW et doubler ses installations éoliennes en passant de 1500 à 3000 MW. Le parc hydraulique représente aujourd’hui une puissance de 3800 MW que le groupe souhaite faire croître via la possible ouverture à la concurrence des concessions des barrages de l’opérateur historique.

Pour la direction du groupe, cette nouvelle offre n’est qu’une étape dans la transformation du système électrique. "Engie est en capacité d’ubériser la production d’électricité en France", assure Hervé-Matthieu Ricour. L’idée est que le groupe va passer de plus en plus à des offres de nature tarifaire vers des offres de produits. Ainsi, il évoque la vente de panneaux solaires couplés à des batteries afin de favoriser l’autoconsommation. Un modèle énergétique qui pourrait, selon lui, réellement émerger dans les 1 à 3 ans à venir. Pour Isabelle Kocher, "il s’agit de développer un monde plus décentralisé avec moins de gâchis et de dépendance".

Un tiers des actifs charbon vendus ou fermés
Isabelle Kocher, directrice générale d’Engie, a engagé une revue de l’ensemble des actifs charbon de l’entreprise, activité dans laquelle elle a décidé de ne plus développer de nouveaux projets. "Depuis le début de l’année, un tiers de nos capacités ont été vendues ou fermées", assure la dirigeante. L’ensemble de la revue du parc sera réalisée d’ici fin 2018. Le principal dossier en cours concerne la centrale à charbon d’Hazelwood en Australie. Cette unité géante de 1740 MW couplée à une mine à ciel ouvert peine à trouver un repreneur. Mais la fermeture unilatérale n’est pas aisée pour Engie qui compte un demi-million de clients en Australie et pour l'Etat de Victoria qui a besoin de cette ressource énergétique.

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS