Pour les banques, 2021 sera une année à haut risque, prévient S&P

PARIS (Reuters) - L'année 2021 pourrait être la plus difficile depuis 2009 pour le secteur bancaire, le retrait progressif des mesures d'urgence prises par les Etats depuis le début de la crise du coronavirus risquant d'exacerber des risques que la reprise économique attendue ne suffira pas à dissiper, estime S&P Global Ratings dans une étude publiée mardi.
Partager
Pour les banques, 2021 sera une année à haut risque, prévient S&P
L'année 2021 pourrait être la plus difficile depuis 2009 pour le secteur bancaire, le retrait progressif des mesures d'urgence prises par les Etats depuis le début de la crise du coronavirus risquant d'exacerber des risques que la reprise économique attendue ne suffira pas à dissiper, estime S&P Global Ratings dans une étude publiée mardi. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid

L'agence rappelle que les notes de crédit du secteur affichent pour l'instant un biais clairement négatif puisque pour un tiers environ des établissements qu'elle suit, elle sont dans une perspective négative, qui implique un risque de dégradation.

S&P Global a pris au total 236 décisions sur des notes de banques depuis le début de la pandémie, dont environ 23% d'abaissements et 76% de révisions à la baisse des perspectives.

Or, explique l'agence, "le retour des systèmes bancaires dans le monde aux niveaux d'avant le COVID-19 sera lent, incertain et très variable selon les zones géographiques".

Dans certains pays, dont les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Allemagne et la France, le retour au niveau d'avant-crise pourrait ainsi attendre 2023.

Parmi les principales menaces à court terme, S&P évoque entre autres celle d'une hausse des défaillances d'entreprises et celle de dégâts plus lourds qu'anticipé dans le secteur immobilier.

Et l'agence souligne le rôle délicat des autorités monétaires et budgétaire, entre le risque de laisser les banques porter seules un lourd fardeau de créances et celui de favoriser "l'aléa moral", c'est-à-dire d'inciter les établissements de crédit à assouplir les critères d'octroi de crédit ou à sous-évaluer les risques.

S&P ne prévoit en outre pas de modification de l'environnement de taux d'intérêt, dont le niveau historiquement faible continuera de peser sur les marges d'intérêt, obligeant les banques à prendre des initiatives.

"Celles qui seront en mesure d'entreprendre des changements structurels, parmi lesquels la réduction des coûts et la numérisation, souffriront moins", explique l'étude, ajoutant qu'une rentabilité "médiocre" favorise un nouveau cycle de consolidation, notamment en Europe.

Concernant les banques françaises, S&P Global Ratings estime que "les fondamentaux restent sains" mais note que le plan de relance du gouvernement implique "une hausse supplémentaire de l'endettement souverain comme de celui d'une partie des ménages et de nombreuses entreprises".

"Cela pourrait augmenter leur vulnérabilité si la reprise économique prend du retard, ce qui mettrait à l'épreuve la résilience des banques et leur bilan", ajoute-t-elle.

(Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Qualité /Navigabilité F/H

Safran - 09/11/2022 - CDI - Niort

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

90 - BELFORT

Réfection des halls 19 rue Lumière

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS