Pour les 40 ans de la Golf, Volkswagen lui offre une version électrique

Pour ses 40 ans, la Golf s'offre une version électrique commercialisée depuis février en Allemagne. En dehors de sa motorisation zéro émission, la e-Golf se différencie très peu esthétiquement comme conceptuellement de la version thermique.

Partager
Pour les 40 ans de la Golf, Volkswagen lui offre une version électrique

Exposition ouverte au public à l'aéroport de Tempelhof au cœur de Berlin, formation pour les concessionnaires, soirées électro, Volkswagen n'a pas lésiné sur les moyens pour lancer la e-Golf. Cette version électrique de la célèbre compacte est arrivée le mois dernier en concession en Allemagne et sera commercialisée au printemps en France et dans le reste de l'Europe.

Vendre sur un petit marché

Quelques mois après la e-up!, version zéro émission de la citadine up!, la e-Golf marque la volonté de Volkswagen de s'imposer sur le marché des voitures électriques. "Notre stratégie est très claire pour vendre ce modèle" a martelé Heinz-Jakob Neusser, membre du directoire et spécialiste de la motorisation chez VW. Le constructeur ne se fait cependant d'illusions. "En France, par exemple, le marché du véhicule électrique représente aujourd'hui 0,3% du marché total. Nous avons actuellement entre 25 et 30 commandes de e-up! par mois" explique-t-ton en interne chez VW.

Pour vendre la e-Golf, le constructeur allemand compte donc avant tout sur l'aspect mythique de la Golf, qui fêtera cette année son quarantième anniversaire. En effet, contrairement à Nissan, Renault ou BMW qui ont créé des modèles électriques inédits, il est bien difficile pour l'œil non averti de différencier une Golf électrique de son pendant à moteur thermique.

Look aérodynamique

L'aspect extérieur est identique à celui de la Golf VII, seuls un filet bleu sur la calandre et un logo "e-Golf" rappellent la spécificité de la compacte. Le package qui améliore l'aérodynamique de la voiture pour réduire l'utilisation d'énergie se fait lui aussi discret. La face avant est légèrement modifiée.

"La e-Golf n'a pas de grille sur sa calandre, mais un rideau qui peut se fermer pour améliorer encore la pénétration dans l'air", explique Waldemar Schweigert, responsable de la mobilité électrique chez VW. Les jantes sont presque entièrement fermées, ici encore pour éviter les déperditions. Des becquets et des petits dérivateurs en bas de caisse améliorent encore le tout pour atteindre un cx de 0,28. "Tous ces éléments nous ont permis de gagner 10% sur le cx (coefficient de traînée) par rapport à la Golf VII" résume Waldemar Schweigert. Pas mal en effet mais la Golf Bluemotion à moteur thermique fait mieux avec un cx de 0,27.

Avec 4,25m (contre 4,08m pour une Renault ZOÉ) la e-Golf ne pèse que 1585 kg, un poids raisonnable car la petite française affiche 1468kg.

Plateforme MQB

Techniquement, les Golf thermique et électrique sont aussi très proches. La e-Golf dispose en effet des deux tiers des composants de la Golf VII. "En dehors du moteur, de la batterie qui remplace le réservoir à carburant, et de la transmission, tout est identique" souligne Heinz-Jakob Neusser.

La e-Golf est bâtie sur la plate-forme modulaire MQB, ce qui permet de la fabriquer sur les mêmes lignes que sa consœur à moteur thermique, et cela, dans n'importe quelle usine dans le monde fabriquant des modèles MQB. La version européenne est donc assemblée à Wolfsburg en Allemagne en même temps que la Golf VII. Le moteur et la transmission viennent eux de l'usine de Kassel. "Tout a été développé en interne, même pour la batterie, explique Heinz-Jakob Neusser. Seules les cellules nous sont achetées à des fournisseurs, le design et l'assemblage sont faits en interne, chez VW". Samsung et Sanyo fournissent les cellules de la batterie de la e-Golf qui fournissent aussi pour la batterie de la e-up!, très proche techniquement de celle de la Golf.

Golf hybride rechargeable

Sur la route, la e-Golf bénéficie comme toutes les voitures électriques d'une puissante accélération et trois modes de conduite permettent d'atteindre une autonomie de 190km. Le mode Eco+ supprime ainsi la climatisation, limite la vitesse à 90km/h comme l'accélération.

Pour rassurer les consommateurs, Volkswagen va également commercialiser dans les prochains mois une Golf GTE bâtie sur les plate-forme MQB. Cette version hybride rechargeable embarque un bloc 1.4 TSI et un moteur électrique, avec une autonomie totale de presque 1000km selon VW.

Pauline Ducamp, à Berlin

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé d'Affaires Conformité Machines (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS