Pour le PDG de GDF Suez, "pourquoi avoir exclu la fracturation hydraulique sans l’améliorer ?"

Dans une interview au Journal du Dimanche du 10 mars, Gérard Mestrallet relance le débat sur l'exploration des gaz de schiste, encore interdite en France. En donnant l'exemple des Etats-Unis, de l'Allemagne et des Pays-Bas, il rappelle tout de même que le modèle américain n'est pas transposable en France.

Partager
Pour le PDG de GDF Suez,

On entend d'habitude le PDG de Total sur le sujet. Christophe de Margerie s'est en effet toujours prononcé en faveur de l'exploration afin de mesurer le potentiel de la France concernant la production de gaz de schiste, brandissant le modèle des Etats-Unis.

Pour le PDG de GDF Suez, Gérard Mestrallet, une chose est sûre : "le modèle américain n’est pas transposable", a-t-il prévenu dans les colonnes du JDD.

"En Europe, il y aurait plus de contraintes environnementales pour produire. Nos gisements sont dans des zones plus habitées qu’aux États-Unis et la géologie est plus complexe. Nos coûts de production seraient donc plus élevés. Si le débat sur la transition se cristallise là-dessus, il n’aura servi à rien. Il y a tant de choses à faire ailleurs", étaye-t-il.

Le patron de l'énergéticien français relance le débat de la fracturation hydraulique, une technique d'exploitation des gaz de schiste encore très décriée. "Pourquoi avoir exclu la fracturation hydraulique sans l’améliorer ? GDF Suez la pratique en Allemagne et aux Pays-Bas pour produire du gaz. Elle comporte des risques comme toute activité industrielle, mais on peut l’exploiter convenablement. Le potentiel, on parle d’une centaine d’années de réserves, est considérable. Pourquoi se priverait-on à jamais de ces ressources si elles existent ?", interroge l'industriel, .

Et de brandir l'argument de l'emploi : "aux États-Unis, la production d'électricité, grâce au gaz de schiste, est devenue bon marché. Des usines ont même été rapatriées pour profiter de cet avantage et des milliers d'emplois ont été créés".

Le 20 février dernier, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a réitéré son souhait d'une recherche publique sur les alternatives à la fracturation hydraulique.

Elodie Vallerey

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Ingénieur Contrôle Commande F/H

ORANO - 09/12/2022 - CDI - La Hague

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

60 - Liancourt

Ravalement d'une maison de maître de 5 logements collectifs locatifs, rue des Arts et Métiers

DATE DE REPONSE 15/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS