Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Pour le PDG d'EDF, le nouveau cap sur l'électricité est une "excellente nouvelle"

, , ,

Publié le , mis à jour le 29/11/2018 À 17H19

La place accordée à l'électricité dans la feuille de route de la France en matière d'énergie est une "excellente nouvelle" pour EDF, a estimé son PDG Jean-Bernard Lévy dans un courriel envoyé aux salariés de l'électricien public.

Pour le PDG d'EDF, le nouveau cap sur l'électricité est une excellente nouvelle
La place accordée à l'électricité dans la feuille de route de la France en matière d'énergie est une "excellente nouvelle" pour EDF, a estimé son PDG Jean-Bernard Lévy dans un courriel envoyé aux salariés de l'électricien public.
© Benoit Tessier

Pour Jean-Bernard Lévy, PDG d'EDF, la nouvelle place accordée à l'électricité annoncée par Emmanuel Macron, mardi 27 novembre 2018, est une "excellente nouvelle". Le dirigeant juge par ailleurs que les décisions annoncées dans le cadre de la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), bien qu'elles prévoient la fermeture de 14 des 58 réacteurs du parc nucléaire français d'ici à 2035, correspondent au "principe général" défendu par EDF.

"Ce projet de PPE fait clairement de l'électricité l'énergie de l'avenir. C'est une excellente nouvelle pour EDF dont l'électricité est le cœur de métier et le domaine d'excellence", a écrit Jean-Bernard Lévy dans un courriel envoyé le mardi 27 novembre au soir, que Reuters a pu consulter. Le PDG a également rappelé la position défendue par EDF, lors des travaux préparatoires de la PPE, de n'arrêter que progressivement certains réacteurs à partir de 2029, au moment de leur cinquième visite décennale.

"C'est le principe général qu'a retenu le gouvernement et il nous appartiendra de définir les sites concernés, le choix des réacteurs devant être confirmé trois ans avant leur mise à l'arrêt", a-t-il souligné. "Nous avons su gérer, par le passé, de telles transitions. Conformément à nos valeurs d'employeur responsable, croyez bien que nous serons très vigilants pour bien traiter chaque situation personnelle", ajoute-il. 

Prévenir la hausse des prix et préserver les intérêts d'EDF

Alors que le gouvernement demande à EDF de revoir son modèle pour garantir le financement de ses activités, ce qui pourrait se traduire par une montée de l'Etat au capital du groupe, le PDG ne se prononce pas clairement à ce stade sur les solutions envisagées, pas plus que sur l'échéance à laquelle le groupe formulera ses propositions.

Il salue en revanche l'annonce d'une nouvelle régulation qui modifierait le système actuellement en vigueur de l'Arenh (Accès régulé à l'électricité nucléaire historique), permettant aux opérateurs alternatifs d'acheter à EDF de l'électricité d'origine nucléaire. "Nous avons été entendus et le gouvernement a indiqué rechercher une nouvelle régulation qui devra à la fois prémunir les consommateurs contre de trop fortes hausses de prix de marché et préserver les intérêts économiques d'EDF", indique Jean-Bernard Lévy. Et d'ajouter : "c'est l'opportunité d'obtenir une meilleure visibilité, nécessaire au financement de nos investissements pour la transition énergétique."

EDF n'a pas souhaité commenter ces informations. Jean-Bernard Lévy, 63 ans, a été nommé PDG d'EDF en novembre 2014. Son mandat actuel s'achèvera en mai 2019.

 

Pour Reuters, Benjamin Mallet et Jean-Michel Bélot

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle