Pour le patron de l’Airbus A350, "le programme entre dans une phase délicate"

Le programme A350 est en pleine montée en puissance. D’après le responsable du programme, Didier Evrard, le début de la production en série, courant 2014, oblige à une extrême vigilance. En particulier vis-à-vis des sous-traitants.

Partager
Pour le patron de l’Airbus A350,

Ne pas répéter les erreurs commises pour le programme A380 et éviter des déboires comme ceux du Boeing 787 Dreamliner. C’est ce qui anime en permanence les équipes de l’avionneur européen chargées du développement de l’A350 XWB.

Alors que 50 commandes de cet appareil viennent d’être passées lors du salon aéronautique de Dubaï, le responsable de l’A350, Didier Evrard, estime que le programme va bientôt arriver "dans une phase délicate car, alors que la production monte en cadence, les essais en vol et donc le développement ne sont pas terminés. Il faut donc gérer les risques de changement de définition qui pourraient affecter les avions en production et être très réactif".

"Nous sommes dans la phase des essais en vols et nous avons déjà effectué plus de 600 heures de vols, explique Didier Evrard. Côté production, nous sommes encore dans la phase de démarrage et la cadence est pour le moment d’un appareil par mois. Cette phase prendra fin mi 2014 et il faudra dès lors assurer la montée des cadences de production et parvenir à une production en série fiabilisée". Le responsable prévoit une cadence de production proche de trois appareils par mois d’ici à la fin 2014.

Une batterie d’indicateurs

Le moment est d’autant plus critique que le délai entre les premiers essais et la mise en service des premiers appareils, prévue pour la seconde moitié de l’année 2014, est plus courte que lors du programme précédent, l’A380. "La production d’un avion, c’est le problème de la planification des ressources", résume Didier Evrard. Sans compter que lors de la montée des cadences de production, une multitude d’évolutions liées au design des pièces de l’appareil doit être prise en compte.

Le point sensible : la chaîne d’approvisionnement et ses multiples fournisseurs. Il y a près de 400 fournisseurs de rang 1 et 2 pour le seul A350. Afin d’assurer cette production ultra stratégique pour Airbus, Didier Evrard a notamment mis en place une batterie de quatre indicateurs qui permet de jauger le niveau de fiabilité des fournisseurs. Ils concernent le management, l’ingénierie, la qualité des process de production et la supply chain.

Eviter à tout prix les défaillances

Ce n’est pas tout. Airbus a également très tôt mis sur pied une cellule d’une cinquantaine de personnes chargées de veiller au bon déroulement du processus au sein des fournisseurs. "Ceux de rang 2 constituent pour Airbus le point le plus sensible à surveiller, précise le directeur du programme. Nous nous efforçons à ce que nos fournisseurs de rang 1 veillent à ce que leurs propres fournisseurs de rang 1 soient prêts à cette montée des cadences".

Que se passe-t-il en cas de défaillances ? Le groupe met en place un plan de transformation : "il s’agit de déployer du personnel d’Airbus chez le fournisseur en question et d’assurer de la formation et du conseil pour résoudre et anticiper les points problématiques", affirme Didier Evrard. Un cas de figure qui a par exemple eu lieu avec l’entreprise Spirit, fournisseur du tronçon central de l’A350. "Nous avons dû mettre en place une dizaine de plans de transformation", ajoute Didier Evrard.

L’A350 est un avion de ligne long-courrier qui pourra transporter suivant les modèles jusqu’à 350 passagers et dont le budget dépasse les 10 milliards d’euros. Le cinquième et dernier appareil d’essais est en cours d’assemblage sur le site toulousain du groupe.

Selon une porte-parole du groupe, le niveau de commandes fermes de l’A350 dépasse aujourd’hui les 800 appareils. Un chiffre qui englobe les trois différents modèles de l’avion.

Olivier James

0 Commentaire

Pour le patron de l’Airbus A350, "le programme entre dans une phase délicate"

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS