Pour le Medef, les taxes sur les entreprises vont encore augmenter de plusieurs milliards d'euros

Dans une interview aux Echos publiée le 11 septembre, le vice-président du Medef critique le projet de loi de finances 2014, dont Bercy devrait révéler les grandes lignes aujourd'hui.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Pour le Medef, les taxes sur les entreprises vont encore augmenter de plusieurs milliards d'euros

Alors qu'hier des voix s'élevaient pour dépeindre François Hollande comme le "président des patrons", "business friendly" et tout attentif à concéder cadeaux fiscaux et réformes avantageuses au patronat français, dans Les Echos du 11 septembre, c'est un tout autre son de cloche que livre le vice-président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux.

A quelques heures de la révélation par Bercy des grandes lignes du projet de loi de finances pour 2014, il s'alarme de la hausse envisagée des taxes sur les entreprises.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"On est très loin des 50 milliards de baisse de charges sociales indispensables", dénonce-t-il. "Quant à la baisse des prélèvements obligatoires promise par le gouvernement, c'est finalement une hausse de 2,5 milliards d'euros de taxes supplémentaires pour les entreprises qui se dessine pour 2014. On ne peut pas dire qu'on va dans la bonne direction".

"L'an dernier, le budget était clairement antientreprise. Là, on a un budget mi-chèvre mi-chou. La concertation a été réelle, mais le résultat n'est pas à la hauteur de l'urgence de la situation de nos entreprises. Le "ras-le-bol fiscal" a été très justement diagnostiqué par le ministre de l'Economie, mais les mesures ne suivent pas. Ce n'est pas du tout le choc fiscal que nous attendions", regrette Geoffroy Roux de Bézieux.

Et de marteler : "le projet de budget pour 2014 n'est pas de nature à restaurer la confiance des chefs d'entreprise. C'est une occasion ratée".

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS